Nord-Kivu : 60.730 élèves finalistes alignés en 173 centres, participent à la session ordinaire de l'Exetat

Quelques élèves finalistes à l'école du cinquantenaire à Goma. ÉlectionNet. © Prince B.

Ils sont au nombre de 60.730 les élèves finalistes alignés dans 173 centres, dans les trois provinces éducationnelles du Nord-Kivu qui participent à la session ordinaire de l'Exetat, à partir de ce lundi 7 septembre 2020.

Procédant au lancement de ces évaluations de portée nationale, Prisca Luanda Kamala ministre provinciale de l'éducation au Nord-Kivu a précisé que les listes opérationnelles de trois provinces éducationnelles, renseignent sur l'ensemble de la province du Nord-Kivu, 60.730 candidats dont 21 772 filles du cycle long, général, normal et technique, ainsi que ceux du cycle court professionnel, alignés dans 173 centres participent à cette session selon la répartition suivante :

D'abord, le Nord-Kivu 1, avec comme siège Goma compte 19 000 candidats, répartis en 64 centres hormis celui de Kigali dont 8.885 filles, l'équivalent de 47 %.

Et le Nord-Kivu 2 avec comme siège, la ville de Butembo compte 26.393 candidats répartis en 69 centres dont 12.887 l'équivalent de 49%, et enfin le Nord-Kivu 3, avec comme siège, compte 19.337 candidats alignés dans 39 centres dont 5.551 filles, l'équivalent de 36%.

Ainsi, elle a saisi l'occasion pour féliciter tous les membres de l'examen d'État au niveau provincial, pour avoir mis toutes les batteries pour parvenir à une bonne organisation technique et matérielle des épreuves et leur sécurisation au maximum.

En outre, elle a remercié les parents d'élèves pour tout le sacrifice consenti pour avoir accompagné le gouvernement tant national que provincial, Sans oublier les partenaires matériels et financiers œuvrant dans ce secteur.

Enfin, elle a reconnu le travail de dure labeur abattu par les enseignants, qui restent des héros dans l'ombre qui ont assumé l'encadrement de tous les finalistes durant leurs études depuis le niveau maternel, primaire, secondaire, et cela en depis de conditions dûes à la pandémie à coronavirus.

Tout en demandant aux candidats qui sont à l'honneur de bien faire preuve du sérieux lors de la passation de ces examens et cela parce que le développement de la RDC repose sur eux.

Prince Bagheni, à Goma