Nord-Kivu : 178 personnes tuées lors de 44 attaques des rebelles ADF à Beni

Corps d'un civil tué par les ADF/Photo de tiers

Le dernier rapport du secrétaire général des Nations unies sur la République Démocratique du Congo est revenu sur la situation sécuritaire dans la région de Beni au Nord-Kivu.

Selon ce document de 19 pages consultés par election-net.com, António Guterres indique que l’état de la sécurité continue à se dégrader suite aux attaques des rebelles ADF.

Selon lui, de décembre 2020 jusqu’à mi-mars, ces assaillants “ont mené 44 attaques en territoire de Beni qui ont fait 178 morts parmi les civils, dont 48 femmes et 2 garçons”.

“La dégradation de l’état de sécurité et les propos incendiaires tenus par des personnalités influentes locales ont miné encore plus de confiance dans les Forces de sécurité et de défense congolaise. Par conséquent, une augmentation du recours à la justice populaire contre les individus suspectés d’appartenir aux ADF a été observée depuis décembre”, regrette-t-il.

Dieubon Mughenze