Ngandajika/EPST: Le payement des frais supplémentaires à l'examen d'État interdit dans les écoles

Quelques écoliers /Photo de tiers

L'administrateur du territoire de Ngandajika, Alexandre Kayumba Ngongo, interdit le paiement des frais supplémentaires dans les écoles en rapport avec l'examen d'Etat.

Le numéro un du territoire a profité de lancer cet appel lors de l'arrivée des mâles de Test de fin d'études primaires et Exetat dimanche 16 août dans sa juridiction et appel les concernés à une bonne préparation pour pouvoir affronter ces épreuves.

"les mâles des examens sont arrivées hier selon les informations à ma possession 19 heures moins et sont gardées de la manière qu'ils ont toujours été gardées. Mais, une chose que je voudrais relever ici, c'est de demander aux élèves du primaire et du secondaire de mieux se préparer pour affronter les dits examens", a dit Kayumba Ngongo à la presse locale lundi 17 août.

Par ailleurs, il invite les différentes couches de la population à la dénonciation de tout récalcitrant.

"Je voudrais demander aux élèves, aux parents, aux présidents de sociétés civiles, aux agents et fonctionnaires de l'Etat de dénoncer en ce qui concerne tout enseignant, tout préfet, tout directeur, tout inspecteur qui va demander ou exiger aux élèves concernés les frais non prévus par l'État, et d'ailleurs, il doit répondre à la justice, qu'ils prennent ce courage-là de nous faire part en cas d'habit. Pas question des frais d'organisation matérielle, pas question de frais R13 et on ne peut aller au-delà de ce qui est prévu", à-t-il poursuivi.

Par ailleurs, il appelle les parents à leur tour de se préparer pour payer rien que les frais exigés par l'État lui-même.

Il sied de rappeler que selon le calendrier réaménagé, le 26 au 27 août en cours pour le TENAFEP et pour les examens d'Etat, du 7 au 10 septembre 2020.

Jean Paul Tshimanga à Mwene-Ditu