New-York: L’ONU exige une enquête congolaise après l’assassinat de l’ambassadeur Italien Luca Attanasio

Antonio Guterres secrétaire général de l'ONU lors de son passage à Goma Ph,Patrick F Abely

Après avoir appris la mort de l’ambassadeur de l’Italie, son garde du corps et son chauffeur, tous tués lundi 22 février par balles après une attaque armée qui a visé un convoi du Programme alimentaire mondial (PAM) pendant une visite près de Goma dans l’Est de la République démocratique du Congo, Antonio Guterres appelle les autorités les autorités congolaises à lancer des enquêtes afin de traduire en justice les auteurs de ce crime ignoble.

Le Secrétaire général appelle le Gouvernement de la République démocratique du Congo à enquêter rapidement sur ce ciblage odieux d’une mission conjointe des Nations Unies sur le terrain et à traduire en justice les auteurs de cette attaque. Il réaffirme que les Nations Unies continueront d’appuyer le gouvernement et le peuple congolais dans leurs efforts visant à instaurer la paix et la stabilité dans l’est du pays ” a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général de l’ONU.

Du côté congolais, le gouvernement se dit prêt à tout mettre en œuvre pour découvrir les auteurs de ce meurtre.

” Je promets au gouvernement italien que, le gouvernement de mon pays mettra tout en ouvre pour découvrir qui est à la base de cet ignoble meurtre” disait Marie Ntumba Nzenza, ministre des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo (RDC).

Joël Mesa Nzuzi