Mwene-Ditu : une enseignante tue son élève à coups de fouet

Quelques élèves finalistes de Mwene-Ditu/ Enet/ Jp Tshimanga

Un jeune écolier de la 5e année primaire à rendu l’âme après avoir été tabassé quelques jours par son enseignante. Le drame s’est produit ce vendredi 12 mars à Mwene-Ditu, deuxième ville de la province de Lomami, à l’EP Kibungie, quartier Mukenge, dans la commune de Mwene-Ditu.

Pour le moment, le dossier serait déjà devant la justice pendant que l’auteur de cet acte ignoble, selon le Chef des droits humains ville de Mwene-Ditu, reste introuvable après avoir été informée de cette mort.

“(…) Je suis désolé ! J’apprends qui a une enseignante à l’école Bukiki Kibungie qui s’est permis de fouetter l’enfant. Et on apprend que l’enfant-là était opéré il y a quelques jours. La grande sœur de l’enfant était allée voir le promoteur pour l’expliquer, et le promoteur de cette école n’a pas voulu recevoir la grande sœur du garçon”, a dit à Radio Communautaire Butook, Kabunda Ntabala Dikombu Dia Mvita

Et de poursuivre, “après deux jours, l’enfant succombé et l’enseignante a fuit. Au moment où je vous parle, le dossier suit son cours normal au niveau de la police d’investigation”, a-t-il ajouté.

Précisons que, pour éviter la destruction méchante de la résidence de la présumée criminelle par les jeunes gens du quartier, un dispositif policier a été déployé autour de la résidence.

Rappelons que les autorités scolaires avaient, bien avant cette mort, signé un communiqué de la presse interdisant à toutes les écoles de la ville de n’est plus fouetter les enfants.

Jean-Paul Tshimanga depuis Mwene-Ditu