Mwene-Ditu : un mort et un véhicule incendié lors d'un accident de circulation

Le véhicule incendié après un accident de circulation. Photo Enet/® JP Choél de

Un accident de circulation s'est produit ce samedi 31 juillet 2021 sur la nationale n°1 non loin de l'usine de captage d'eau de la REGIDESO, à Mwene-Ditu, dans la province de Lomami, provoquant un mort et un incendie d'un véhicule que conduisait le manager de la société de communication Orange/Ville de Mwene-Ditu aux heures matinales.

Selon les premières informations recoupées par election-net.com, le cité qui n'a pas pu maîtriser son véhicule pendant qu'il se rendait à Ngandanji est allé finir sa course sur le corps d'un pauvre taximan qui attendait les clients dans un parking.

"(…) nous nous étions ici assis (au parking) sur les motos, et directement nous avons observé ce véhicule qui venait delà en train de tâtonner, subitement, j'ai vu que le véhicule était déjà auprès de nous en grande vitesse, c'est alors que j'ai dis à mes collègues, vieux, levez-vous sur les motos, et directement, Kabeya s'est levé et a pris sa direction en fouillant, moi et l'autre nous avons emprunté une autre direction, arrivée quelque part nous nous sommes séparés, lui (le mort) était resté sur la moto en train de lutter pour démarrer la moto, et directement le véhicule est venu l'enlever et le frapper sur cet arbre. Quand j'ai essayé de revenir pour voir, lui était déjà mort (…)", a relaté un des taximans qui étaient sur le lieu du drame.

Très en colère, les motocycles ont décidé de briller le véhicule pendant que le manager (chauffeur) été déjà parti sans savoir d'où il est sorti en laissant selon nos sources sur place une femme et un enfant dans le véhicule, heureusement sauvés par quelques chauffeurs motos.

Comme si cela ne suffisait pas, les taximans communément appelés "les wewas" soutenus par une foule de la population de Mwene-Ditu se sont conduits au Shop central d'Orange situé sur la route n°1 Mwene-Ditu-Mbujimayi pour le brûler, mais ils étaient empêchés et dispersés par la police.

Pour l'instant, le corps de la victime qui laisse désormais derrière lui une veuve et les orphelins, a été conduit à la morgue de l'hôpital de St Pierre et Paul de Musaula.

Jean-Paul Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *