Mwene-Ditu : Un député accusé de rançonner un chef d'antenne de la DGRLO

Les motocyclistes de Mwene-Ditu en sensibilisation sur la lutte contre la Covid-19. Photo enet/JP Tshimanga

La Commission Justice et Paix (CJP) du diocèse de Kabinda dénonce l’attitude d’incitation au détournement des derniers de la province de Lomami par un député provincial.

C’est depuis samedi dernier que cette structure est saisie sur le comportement "infractionnel" d'un élu du peuple sans pour autant donné sa circonscruption électorale, qui exerce une pression sur le chef d’Antenne de la direction générale de recette de Mwene-Ditu à qui, il demande 1 million de francs congolais chaque mois, déclare Evariste Kingombe Kishiko, responsable de la section de droits de l’homme de la commission justice et paix du diocèse de Kabinda.

"(…) nous avons eu une information selon laquelle, un député est en train de se payer le luxe d'imposer à un chef d'antenne, dont il entend chaque mois 1 million de francs. Donc une contrainte qu'il fait sur un chef d'antenne pour que celui-ci, de ce qu'il perçoit, puisse lui remettre 1 million de francs chaque mois. C'est le chef d'antenne de Mwene-Ditu", a dit Kingombe Kishiko à la presse mercredi 23 septembre.

"Nous estimons que c'est des pratiques qui doivent disparaître (…) ce sont des choses que nous dénonçons parce que ça fait mal de trouver qu'un député puisse facilement se détourner pour aller commencer à chercher à occasionner le détournement," poursuit-il.

Il propose en, outre, l'application du cahier de charge de cette régie financière notamment le recrutement du personnel et met en garde contre toute tentative de révocation de ce chef d'antenne pour son refus d'obtempérer.

Il sied de préciser que cette commission se réserve le droit de ne pas le citer pour des raisons tout à fait propres et demande a ce dernier d’être véritablement Honorable ou le devenir, car il est encore temps et au chef d’Antenne d’exercer son travail en toute citoyenneté, sans crainte.

Jean-Paul Tshimanga à Mwene-Ditu