Mozambique : Vers la monétisation de ses découvertes gazières

Un site de production de pétrole et de gaz (illustration). — PH. Tiers

Pendant de nombreuses années, et alors qu'il poursuivait ses ambitions de devenir un exportateur mondial de GNL, le Mozambique a eu du mal à produire suffisamment d'énergie pour son marché intérieur. Nous sommes maintenant sur le point de voir une révolution énergétique grâce aux grandes découvertes gazières faites par les compagnies internationales au cours de la dernière décennie. Alors que l’innovation technologique et un savoir-faire compétent seront à l’origine de ces projets, nous devons tous faire pression pour un transfert de connaissances tout au long du développement des projets de GNL au Mozambique.

Le besoin de plus de collaboration et d'expérience partagée entre les experts africains de l'énergie va être critique pour le Mozambique alors qu'il s'oriente vers la monétisation de ses découvertes massives de gaz. De même, reconnaître que l’État et le secteur privé doivent jouer un rôle dans le développement d’infrastructures énergétiques essentielles pour ouvrir la voie à l’utilisation du gaz domestique sera la clé du développement du Mozambique et de la résolution de ses problèmes de pauvreté énergétique, lit-on à travers un communiqué dont nous détenons une copie.

« Le Mozambique peut apprendre des succès et des luttes d'autres pays africains sur le rôle critique du gaz dans notre développement », a ainsi déclaré Florival Mucave, président de la Mozambique Oil et Gas Chamber, qui croit fermement qu'une collaboration accrue entre les acteurs en amont et en aval à travers le la chaîne de valeur profitera au Mozambique. Le Mozambique un pays à la croisée des chemins

Les acteurs mozambicains des secteurs public et privé reconnaissent que le pays est à la croisée des chemins de son développement. Dans ce contexte, construire le bon mix énergétique tout en tenant compte des enjeux climatiques est primordial pour le pays.

L'industrie énergétique africaine est capable de prendre en compte les préoccupations climatiques et en même temps de continuer à développer ses ressources naturelles au profit des pauvres, de créer des emplois et de promouvoir un développement économique inclusif.

Le GNL du Mozambique est important pour le monde et servira de pont vers d’autres sources d’énergie, et les entreprises locales devraient être prêtes à participer à ce développement. Le contenu local et les emplois ne doivent pas être des slogans, ils doivent être réels. Les entreprises et entrepreneurs africains ont un rôle à jouer et doivent faire pression pour un environnement propice qui stimulera l'investissement, l'esprit d'entreprise et la croissance.


Mapote Gaye