Mongala : Sama Lukonde informé de la mafia qui bloque le développement de la province

Le premier ministre Sama Lukonde entouré de la délégation des élus de la Mongala. Ph cellcom Primature.

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a eu une séance de travail, ce mardi 29 juin 2021 à la Primature, avec le caucus des députés nationaux et sénateurs de la province de la Mongala. Au menu des échanges, le développement socio-économique de cette province.

"Nous venons d'être reçus par le Premier Ministre. Nous avons échangé sur la situation politique et sécuritaire délétère dans cette province de la Mongala. Nous avons passé en revue toute la situation qui est à la base du dysfonctionnement de la province aujourd'hui, notamment la mise en place d'une mafia politico-financière qui fait qu'il y ait un réseau qui perçoit les recettes des grandes entreprises de la Mongala à partir de Kinshasa", a déclaré le Député Léon Mondole, porte-parole de la délégation. Ce, avant de dévoiler la composition de cette bande d'imposteurs.

"Ce réseau est composé à la fois du Bureau de l'assemblée provinciale, mais aussi d'un fils de la province qui est Conseiller au Conseil d'Etat. Nous avons échangé avec le Premier Ministre sur tous les problèmes qui font que la province de la Mongala ne puisse pas fonctionner normalement. Le Premier Ministre a été très attentif à nos préoccupations. Il nous a promis que, lui et son gouvernement vont s'impliquer pour que la paix revienne dans la Mongala. Et que cette province revienne à une situation normale de fonctionnement".

La délégation des élus de la Mongala ont également évoqué l'épineux problème qui freine le décollage de leur province notamment les infrastructures.

"Le deuxième problème que nous avons échangé avec le Premier Ministre est celui lié au développement de cette province qui est aujourd'hui embourbée. Le Chef du Gouvernement nous a rassurés que dans le cadre de son programme, il va s'investir pour que les grands dossiers de cette province, notamment le problème des infrastructures, soient une priorité dans son Gouvernement. Nous sortons très rassurés que le Gouvernement va commencer, dans le cadre de son programme, à tenir compte des difficultés de cette province ", a conclu en substance le député national Léon Mondole Esso-Libanza qui a fait le porte-parole de la délégation.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *