Mines : "la RDC ne doit pas être le terrain de combat des grandes puissances", ambassadeur chinois Zhu Jing

Mine de Kamituga.

L'exploitation des minerais en République Démocratique du Congo semble être la pomme de discorde entre deux puissances mondials. Après ce qu'on pouvait appeler guerre froide sur Twitter, entre la Chine et les États-Unis autour de la gestion de l'exploitation des matières premières, la Chine a encore évoqué cette question.

Dans un nouveau tweet, l'ambassadeur chinois s'est montré aux côtés de la RDC en défendant sa souveraineté. Zhu Jing a écrit:

"La République Démocratique du Congo ne doit pas être le terrain de combat des grandes puissances. Personne n'a le droit de se servir du pays, un État souverain et indépendant, pour satisfaire ses propres intérêts".

Aussitôt, les réactions n'ont pas tardé, le coordonnateur national de l'ASADHO, une ONG-DH applle à la prise de concience après le message de l'ambassadeur chinois affecté en RDC .

"Ce tweet ci-dessous doit éveiller la conscience de tous les politiciens et citoyens congolais. Ceci nous avertit que la guerre pour le contrôle de nos minerais a déjà commencé", a-t-il écrit.

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *