Mercato : Cédric Bakambu a failli signer à Barcelone!

Ecouter cette information

Mercredi soir, d’après des sources proches des dirigeants chinois, le joueur apprend qu’Éric Abidal, le directeur sportif du club catalan, a contacté ses agents. À deux jours de la fin du marché des transferts, tout s’accélère. Le Barça veut un prêt avec une option d’achat de l’une des stars de la République démocratique du Congo. Le président de Guoan, qui comprend qu’on ne refuse pas une telle opportunité, accède illico, hier soir (heure française), à la requête de l’ancien Sochalien (2010-2014). Ce jeudi matin, tout est d’ailleurs acté.

Un aller-retour Séoul – Hongkong pour rien
Les offres tombées, le transfert se dessine sereinement. Bakambu vient alors tout juste d’arriver à Séoul, en Corée du Sud, via Dubaï, où son équipe prépare son entrée en Ligue des champions asiatiques contre Séoul, le 11 février. Il ne rejoint finalement pas l’île où se trouvent ses équipiers mais reprend un avion pour Hongkong avant de théoriquement retourner en Espagne en cette fin de journée.

Bakambu s’envole des rêves plein la tête. Il a déjà refusé Villarreal mais peut-on dire non au Barça, même pour un rôle de doublure de luxe ? Autant dire que la fatigue accumulée lors de ces voyages répétés ne l’empêche pas de rester éveillé durant les quatre heures de trajet.

Sa carrière va prendre, à l’aube de la trentaine, un magnifique tournant. Enfin le croit-il… Avant un nouveau coup de fil d’Abidal. Le Barça a changé d’avis. Il explique que finalement, il se retire du deal. Bakambu l’apprend en atterrissant à Hongkong… Tout s’écroule. Il n’a plus qu’à repartir en Corée du Sud, évidemment déçu par ce scénario irréel, en laissant derrière lui un contrat fantôme. Et un club dont les problèmes ne résident visiblement pas seulement sur le terrain, mais aussi en coulisses…

Après la révélation de ce vrai-faux transfert, le joueur a préféré plaisanter de l’histoire sur les réseaux sociaux. « ransfermarkt, changez mon historique de transfert avec ”Presque au Barça”, s’il vous plaît. »

Election-net/l’équipe. fr