Menace terroriste à Beni : L'armée en alerte maximale

Quelques militaires des FARDC /Photo de tiers

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) annoncent des mesures "urgentes" après les attentats ratés, menés par les rebelles ADF en pleine ville de Beni au Nord-Kivu.

En corroborant la suspension des activités dans les écoles, les églises et les marchés, l'armée prévoit des bouclages et des check-points sans oublier les patrouilles duirnes et nocturnes.

"En vu de protéger nos populations, les mesures sécuritaires urgentes sont d'application immédiate ; notamment dans les endroits publics et les écoles pour une durée de 48 heures. Les bouclages et les installations des check-points ainsi que l'intensification des patrouilles duirnes et nocturnes, pédestres et motorisées", a déclaré le lieutenant Antony Mualushayi, porte-parole des opérations Sokolo1.

Par ailleurs, cet officier de l'armée invite la population à la vigilance extrême afin d'appuyer les efforts de l'armée régulière. Ce qui permettra, d'ores et déjà, à restaurer la paix et l'autorité de l'Etat dans la région de Beni.

"À cette occasion,il est demandé à la population de Beni de dénoncer tout mouvement suspect, de se désolidariser des groupes armés et de se ranger derrière les FARDC pour l'imposition de la paix et la restauration de l'autorité de l'Etat", a-t-il renchéri.

Les 24 dernières heures, la ville de Beni a subi des menaces terroristes caractérisées par l'explosion des bombes artisanales.

Dieubon Mughenze depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *