Mbikayi à Bahati Lukwebo : « la dissidence peine à se taper une légitimité »

Steve Mbikayi Mabuluki, ministre de l’Action humanitaire et solidarité nationale. Ph Tiers

Steve Mbikayi, membre du regroupement AFDC-A du Front commun pour le Congo, digère mal le congrès organisé par l’aille du sénateur Modeste Bahati Lukwebo autorité morale de cette plateforme politique.

Comme d’autres  membres de l'AFDC-A proche de la ministre  Néné Nkulu, qui, demandent d'ailleurs au président de la République et au ministre de l'intérieur de ne pas prendre en compte les résolutions dudit congrès. Le ministre   estime que Bahati Lukwebo cherche à se taper une légitimité.

« En vain, la dissidence peine à se taper une légitimité «, réagit brièvement sur son compte twitter le président du parti travailliste qui soutient que la messe noire de l’ex-ministre de l’Économie n’a pas  réussi à attirer les élus nationaux restés attachés selon lui à l’original. Seules les sept brebis galeuses connues y étaient. C’est la préfiguration de ce qui pointe à l’horizon ! Le bloc restera compact" conclut-il .

En marge de ce congrès organisé il y ‘a quelques jours à Kinshasa,  Bahati Lukwebo a été réélu à la tête de l'AFDC-A pour un mandat de  cinq ans.

Joël Mesa Nzuzi