Massacres dans l'Est de la RDC : la CPI déjà saisie

Tembos Yotama, député national en République Démocratique du Congo. Ph. Tiers

Le rapport sur les massacres de Beni au Nord-Kivu et Irumu en Ituri des députés Tembos Yotama et Mbenze Yotama, a atteint enfin le bureau du procureur de la cour pénale internationale, et ce, après avoir présenté celui-ci à plusieurs chancelleries et institutions en République démocratique du Congo.

Les auteurs de ce rapport, notamment le député national Tembos Yotama et le député provincial du Nord-Kivu Mbenze Yotama, tous élus de Butembo, n'ont pas dissimulé leur satisfaction au sortir de la rencontre avec la représentation de la CPI à Kinshasa.

Ils sont ainsi rassurés que le bureau du procureur est désormais riche en documentation sur la situation de Beni et Irumu. ''Quoi de plus normal que le procureur se saisisse de la cause des victimes identifiées dans ce rapport. Il en est de même pour les propriétés privées incendiées durant ce carnage et dont les victimes attendent réparation'', soulignent ces deux élus de Butembo.

Il sied de noter que le rapport Yotama sur les massacres de Beni et Irumu reprend plus de 7400 identités des victimes des tueries attribuées aux rebelles Adf entre 2008 et septembre 2021.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *