Massacre de Beni : F. Matungulu, la colère et l’« exhortation » pour un « changement » au sommet de l’Etat !

Le candidat président de la République, Freddy Matungulu se dit consterné par les massacres en répétition des populations dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

Dans un communiqué publié le 23 septembre dont une copie est parvenue à election-net.com, le président du parti politique d’opposition, Congo Na Biso a présenté ses condoléances aux familles éprouvées.

«  Face à l’incapacité manifeste du pouvoir en place de sortir notre pays du bourbier socio-économique dans lequel il l’a placé  et continue de l’enfoncer, ce macabre évènement nous rappelle l’urgence des changements indispensables au sommet de l’Etat que nous appelons de tous nos vœux », fait remarquer le porte étendard du regroupement politique Syenco.

Ce professeur d’universités est aussi convaincu que «  nous congolais, avons droit à la paix et à la sécurité, ces deux socles du développement économique et social que les dirigeants actuels ne peuvent nous garantir.»

Le candidat président « profite de l’occasion pour exhorter la population de Beni et de partout ailleurs dans le pays, de s’approprier le processus électoral en cours et à s’impliquer à fond dans les efforts visant son assainissement. »

Dans sa missive, le professeur « FMMI », comme l’affectionnent ses proches, estime qu’ « il est (…) crucial que les élections du 23 décembre soient apaisées et susceptibles de placer au sommet de l’Etat des dirigeant choisis par nous et capables de remettre la RDC malmenée sur la voie du travail et du progrès »

    José-Junior Owawa