Marche à Kinshasa : Ngobila refuse, LAMUKA zappe

Gentiny Ngobila, Gouverneur de Kinshasa/ photo HVK

Initialement prévue pour le 15 septembre 2021, la marche pacifique de la plateforme de l'opposition congolaise, (Lamuka), n'aura plus lieu. C'est ce qu'a fait savoir le gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, qui n'a pas pris acte à la lettre d'information lui adressée par les opposants.

Le successeur d'André Kimbuta, instruit par la même occasion la police de faire exécuter cette décision, motive sa décision de suite à la présence de la pandémie à Coronavirus, craignant une contamination massive.

« Il n’y a aucun fondement légal pour justifier cette interdiction. Pour nous la marche est maintenue », rétorque Devos Kitoko, secrétaire de l'ECide tout en soulignant que ceci montre que les choses n’ont pas vraiment changé depuis l’arrivée au pouvoir de Félix Antoine Tshisekedi.

“LAMUKA confirme sa marche de ce mercredi 15 septembre. Plus de 72 heures après avoir informé l’autorité urbaine de Kinshasa et sans réponse de cette dernière est synonyme de prise d’acte”, peut-on aussi lire sur le compte Twitter de cette plateforme.

En rappelle, Lamuka avait annoncé cette marche pacifique sur toute l'étendue du territoire national pour dire non à la CÉNI politisée, à la fraude électorale "qui est en train de se préparer" et au glissement du calendrier électoral.

Qui vivra verra.

Jean-Paul Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *