Manifestations contre les humanitaires : Le gouverneur Carly Nzanzu réagit

Carly Nzanzu Kasivita, gouverneur du Nord-Kivu, devant la presse de Goma. Photo Enet/Prince B

Le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita a, au cours d’un point de presse tenu à Goma au Nord-Kivu ce mercredi 7 avril 2021, condamné les soulèvements de certains mouvements citoyens qui exigent le départ de la MONUSCO et des humanitaires.

Pour le chef de l’exécutif provincial, la question sécuritaire au Nord-Kivu nécessite une compréhension commune. Et ce, pour que les efforts soient orientés dans un même sens.

Abordant, les récents soulèvements dans la partie Nord de la province, Carly Nzanzu Kasivita a appelé toutes les couches de la population à ne pas tomber dans piège de l’ennemi qui, selon lui est informé de la détermination des FARDC et investisse dans l’intoxication la population pour que les efforts des éléments FARDC soient désorientés.

”[…], toutes les fois que les FARDC veulent lancer les offensives contre les adf et autres groupes armés, il y a des intoxications dans le chef de la population. Je crois que c’est le jeu de l’ennemi. Et nous devons faire attention”, a-t-il déclaré.

En outre, Carly Nzanzu Kasivita a souligné qu’il y a des secteurs qui sauvent les vies humaines, soutenus par les humanitaires, d’où son appel à toutes les organisations de revoir le façon de faire, car estime-t-il, ”lancer les messages contre les humanitaires, c’est être moins réalistes”

Enfin, le gouverneur Kasivita a souligné que les manifestants ne devaient pas oublier que la république démocratique du Congo est un État des lois.

”[…], Ça fait plus de 30 ans que nous sommes dans ce cycle de violence. Nous sommes dans un état qui a des lois, manifestons en respectant les lois de la république”, a-t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma