Maniema : Un mois sans plénières à l'Assemblée provinciale

Siège de l'Assemblée provinciale du Maniema© photo de tiers

Il n'y a pas des plénières depuis environ près d'un mois à l'Assemblée provinciale du Maniema. La dernière plénière a eu lieu le 26 mai dernier. Elle était consacrée au vote du réquisitoire du Procureur général du parquet près la cour de cassation demandant l'autorisation des poursuites contre l'ancien Gouverneur Musafiri Nkola Myoma Auguy. Une autre plénière convoquée le 09 juin, ne s'était pas tenue faute du quorum. Car, 5 députés seulement sur les 22 qui composent l'Assemblée provinciale étaient présents.

À la base de cette situation, l'absence à Kindu, siège des institutions provinciales, de plus de la majorité des élus provinciaux. Nombreux ont voyagé à Kinshasa, siège des institutions nationales au lendemain du vote autorisant les poursuites judiciaires contre Musafiri Nkola Myoma Auguy.

Si officiellement, les raisons de leur présence massive dans la capitale R.D. Congolaise n'est pas connue, officieusement, plusieurs sources concordantes font savoir qu'ils sont à la recherche d'un lobby en faveur de la candidature de l'un d'eux au poste de Gouverneur de province, en perspective de la probable élection, après la déchéance de l'ancien Gouverneur. Ceux qui soutiennent cette thèse s'appuient sur les images de ces derniers posant aux côtés de quelques autorités du niveau national ou encore quelques membres du parti présidentiel, l'UDPS.

Cependant, à moins d'une semaine de la clôture de la session ordinaire de mars, censée intervenir le 29 juin, la présence prolongée à Kinshasa des représentants provinciaux du peuple inquiète plus d'une personne. Des déclarations allant dans le sens de les désavouer se multiplient à Kindu. Et ce, malgré une mise au point faite en date du 16 juin depuis Kinshasa, par le Rapporteur adjoint de cet organe délibérant du Maniema, sur les propos tenus un jour avant par un Sénateur élu du Maniema, et qui dénonçait cette situation du haut de la tribune de la chambre haute du parlement.

Plusieurs observateurs déplorent également le fait que les députés provinciaux décident en pleine session parlementaire ordinaire, de s'installer à Kinshasa en lieu place de Kindu leur lieu de travail, paralysant ainsi le fonctionnement de la première institution politique de la province.

D'autres observateurs estiment que les députés provinciaux ont failli à leur mission, et appellent d'or et déjà la population à voter utile lors des prochaines joutes électorales.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu