Maniema : "se régler des comptes, ça n'a aucun sens…", Takaishe Ngumbi

Takaishe Ngumbi Bernard/photo Isaac Kilikumbi

Réagissant ce samedi 08 mai à la presse de Kindu sur l'arrêt de la cour d'appel du Maniema rendu le jeudi 06 mai en sa faveur, dans l'affaire de la résidence querellée située au numéro 1 de l'avenue Maliamungu dans la ville de Kindu, qui l'opposait au gouvernement provincial du Maniema, l'ancien Vice-ministre de la justice du gouvernement sortant de la République Démocratique du Congo, Takaishe Ngumbi Bernard, pense que "la cour a été rationnelle".

"La première de choses que je voudrais dire, c'est de remercier mon Dieu. Et la deuxième de choses, c'est de remercier la cour qui a dit le droit. Le droit pourquoi ? Parceque moi je n'avais aucune crainte, je savais que le droit était de mon côté, et que la cour ne pouvait pas aller dans un autre sens. Ce n'est pas parceque la cour devait m'accorder une certaine faveur, non. C'est tout simplement parceque la cour a été rationnelle", a dit Takaishe Ngumbi Bernard.

Et de poursuivre :

"Cette maison là, je l'ai acquise en bonne et due forme. Je ne me reproche de rien, et alors rien. Avant de l'acquérir, j'avais fait des investigations, j'avais regardé partout de font en comble, et j'avais trouvé qu'il y en avait pas d'obstacles légales qui pouvaient m'empêcher d'acquérir cette maison, et je l'ai acquise en bonne et due forme, me la dépossédée, serait autre chose, serait une entorse, serait une mauvaise foi simplement, et je crois que Dieu est de mon côté, il ne peut pas dans le cas d'espèce me lâcher parce qu'il sait que je suis entrain de lutter pour une bonne cause".

Pour lui, "Perdre ce procès, serait peut-être une honte pour notre justice".

Il appelle les fils du Maniema à faire la politique autrement, et d'éviter les règlements des comptes.

"Mon slogan c'est de dire que nous les enfants du Maniema en particulier, nous devons faire la politique autrement, nous ne devons pas suivre ce que faisaient les autres, c'était des mauvais exemples, où il fallait se régler les comptes", a-t-il ajouté.

"Se régler des comptes, ça n'a aucun sens, j'en appelle encore, une fois de plus, à l'unité, à une bonne cohabitation. C'est de choc des idées, que jaillit la lumière. Et donc, nous devons être ensemble, discuter, échanger, tous les enfants du Maniema qui sont bien entendus épris d'un esprit de paix, de concorde, de convivialité, de développement, ils doivent être ensemble pour étudier les voies et moyens, comment nous devons développer notre province, et non se mettre à longueur des journées entrain de nous régler des comptes, ce n'est pas intéressant, ça n'a aucun sens", a-t-il martelé.

Il appelle en outre à la création d'une synergie des filles et fils du Maniema pour le développement de la province.

"(…) La province est très enclavée. En conséquence, je pense la meilleure des choses, c'est de créer une synergie. Ça veut dire, toutes les forces politiques ou politico-civiles, unir toutes ces forces, et faire en sorte que nous puissions lutter pour les intérêts du Maniema, pour que nous puissions non seulement désenclaver la province, mais aussi électrifier la province…"

Pour rappel, le Gouverneur de la province du Maniema, Musafiri Nkola Myoma Auguy, avait annulé par arrêté du 20 mars dernier, les certificats d'enregistrement acquis par Takaishe Ngumbi Bernard et un membre de la famille Mobutu, au nom de Mobutu Zemanga, ainsi que la concession perpétuelle accordée "à son insu" par le conservateur des titres immobiliers.

Dans cet arrêté, le chef de l'exécutif provincial avait qualifié de "frauduleuse", la cession à l'ancien Vice-ministre de la Justice, Takaishe Ngumbi Bernard, de l'immeuble se trouvant au numéro 1 de l'avenue Maliamungu, au quartier Kasuku, Commune Kasuku, dans la ville de Kindu, par ce membre de la famille Mobutu. Parceque servant de "la résidence officielle temporaire de la plus haute autorité du pays".

Il sied cependant de signaler que la Société Nationale des Chemins de Fer au Congo, "SNCC", revendique également la propriété de cette résidence.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu