Maniema/Regain d'insécurité : Une récompense de 500.000 FC à tout dénonciateur des présumés auteurs

Une vue du Boulevard Joseph Kabila dans la ville de Kindu ©pH de tiers

C'est la décision prise par le Gouverneur intérimaire du Maniema, Afani Idrissa Mangala, au cours de la réunion du conseil provincial de sécurité de ce jeudi 10 juin 2021. Elle a été annoncée à la presse locale par le l'adjoint au Maire de la ville de Kindu et Maire intérimaire, Unganda Polimoya Octave.

"(…) Il a mis à la disposition de tout celui qui aurait amené un cas suspect ou soit un cas précis de voleur à mains armées un montant d'argent lui est réservé pour lui octroyer comme motivation. C'est à 500.000 FC, en cas de dénonciation, un 500.000 FC est réservé à celui qui aurait dénoncé", a indiqué à la presse Octave Unganda Polimoya.

Il explique que ces dénonciations devront se faire soit à la Mairie, soit auprès de la police et des services de sécurité, soit encore auprès du cabinet du Gouverneur de province.

"Ils vont dénoncer chez le Maire de la ville, tout comme au niveau de la police, nous avons le commissariat provincial, commissariat ville, nous avons les services attitrés, ANR, DGM, et pourquoi pas aussi à son cabinet (du Gouverneur Ndlr)", a-t-il précisé.

Il importe de signaler qu'il s'observe ces derniers temps un regain de cas des vols à mains armées dans la ville de Kindu, capitale de la province du Maniema. Des personnes non autrement identifiées, porteuses d'armes sèment terreur et désolation dans plusieurs quartiers de la ville. Ces hors-la-loi font incursion dans les maisons d'habitation, et emportent à leur passage, biens et argent. Dans certains quartiers, les jeunes ont monté des opérations d'auto prise en charge, face à l'impuissance des services de sécurité. Ils y passent la nuit dehors, à la recherche des présumés bandits à mains armées.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu