Maniema : Neuf mois sans nouvelles de deux médecins Kidnappés à Lusangi

La descente des Magistrats à l’hôpital Jason SENDWE lundi 31 août 2020 / photos des tiers

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile, NDSCI-Maniema dénonce le silence des autorités tant provinciales que nationales sur la situation de deux médecins Congolais Kidnappés au mois de mai 2020 à l’hôpital général de Lusangi, en territoire de Kabambare où ils étaient affectés, par des présumés miliciens maï maï Malaïka.

C’est le Président Provincial de cette structure citoyenne qui a fait cette dénonciation au cours d’une interview avec la presse de Kindu ce mardi 23 février.

D’après lui, plusieurs démarches ont été menées par sa structure auprès des autorités sanitaires et politico-administratives au niveau provincial comme au niveau national, afin d’obtenir leur implication pour la libération de ces otages, mais ces démarches se sont avérées veines.

“Nous constatons avec amertume que les autorités tant provinciales que nationales ne s’en donnent pas pour leur libération. La NDSCI est en train d’indexer beaucoup plus les autorités provinciales, les autorités sanitaires, autrement le syndicat des médecins(…)”, a déclaré Maître Michel Kasonda Président Provincial de la NDSCI au Maniema.

À lui de poursuivre :

“(…) Ça fait longtemps, nous ne voyons aucune réaction des autorités auprès desquelles nous sommes en train de mener nos plaidoyers”.

Pour ce faire, il annonce pour bientôt le début des actions de terrain qui seront menées par son organisation afin d’exiger une implication active des autorités pour libérer ces deux médecins qu’il croit toujours en vie, des mains de leurs ravisseurs.

(…) Voilà pourquoi la NDSCI est en train d’organiser une série d’activités pour exiger à ces autorités surtout provinciales tant nationales de faire mieux pour que ces médecins Kidnappés pendant l’exercice de leurs fonctions soient libérés”, a-t-il indiqué, avant d’ajouter :

“La NDSCI se réserve le droit d’organiser des marches pacifiques, elle se donne aussi le droit d’organiser les journées sans hôpitaux. Peut-être avec ces activités, les concernés, c’est-à-dire les autorités qui sont appelées à protéger la population verront qu’en tout cas les médecins sont des personnes très importantes et, ne peuvent pas être abandonnés à leur triste sort”, a-t-il expliqué.

Rappelons que les docteurs Unya Wetchi et Gustave Radjabu Mwemedi avaient été Kidnappés à leur lieu de travail, à l’hôpital général de de Lusangi dans le territoire de Kabambare au mois de mai 2020 par des présumés maï maï Malaïka. Selon les informations recoupées par election-net-com, ils seraient toujours en vie et communiqueraient de temps en temps avec leurs proches.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu