Maniema : libération de 23 prisonniers par grâce présidentielle à Kindu

Prisonniers libérés par grâce présidentielle/photo droits tiers

La cérémonie de leur libération de la prison centrale de Kindu a eu lieu ce samedi 18 septembre 2021. Leur libération s'inscrit dans le cadre de l'ordonnance présidentielle n°21/159 du 28 juillet dernier, portant mesures collectives de libération conditionnelle.

Dans ce groupe de 23 bénéficiaires de cette mesure, l'on retrouve une femme, mais aussi un condamné à 15 ans de servitude pénale.

À cette occasion, le Directeur de la prison centrale de Kindu a fait savoir que cette maison carcérale est en surpeuplement avec un effectif de 409 prisonniers dont 10 femmes et 18 mineurs. D'où, sa demande à toutes les autorités d'avoir un œil pieux sur les prisonniers en accélérant avec le traitement de leur dossier afin de désengorger davantage cet établissement pénitentiaire.

S'adressant pour sa part aux libérés, le Procureur général près la cour d'appel du Maniema, a déploré le fait qu'à chaque fois qu'il y a libération des condamnés par grâce présidentielle, c'est l'on assiste à une recrudescence de l'insécurité dans la province. C'est ainsi qu'il les invite à revenir au bon sentiment.

" Il a été remarqué que toutes les fois que nous avons libérés les condamnés de cette manière, la criminalité monte encore au créneau et sème la terreur auprès de la population. L'occasion est maintenant donnée à nous adresser à ces condamnés pour qu'ils puissent réellement s'amender et se re-socialiser pour vivre comme tous les hommes honnêtes. Le pardon proclamé, n'est pas une manière de proclamer l'impunité, mais c'est une manière de renouveler un amour du prochain et les inviter à revenir au bon sentiment", a déclaré le Procureur général près la cour d'appel du Maniema, Albert Kashama Ndi Biteketa.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *