Maniema : les Malaïka s’engagent pour la paix

signature d'un acte d'engagement pour la paix entre deux camps opposés de la milice Malaïka et le gouvernement à Salamabila

La signature de ce pacte d’engagement pour la paix a eu lieu ce mardi 13 juillet, dans la commune rurale de Salamabila, en territoire de Kabambare.

Selon le porte-parole du Gouverneur intérimaire qui livre la nouvelle à la presse, la partie gouvernementale était représentée par le Gouverneur intérimaire, Afani Idrissa Mangala qui séjourne dans cette contrée depuis le week-end dernier. Par contre alors que les deux camps opposés, à savoir celui de Souverain et de Kabila, étaient représentés par 2 personnes en présence des témoins, des services de sécurité et des chefs coutumiers du secteur de Bangubangu Salamabila.

“(…) Les responsables de deux factions maï-maï Malaïka, de Souverain et Kabala, sont venus aujourd’hui ici à Salamabila pour rencontrer son excellence Monsieur le Gouverneur de province, ainsi que les membres du conseil provincial de sécurité. Ceci est le résultat de la caravane de paix lancée par le Gouverneur de province le samedi passé ici à Salamabila. Les deux factions Maï-Maï Malaïka se sont embrassées devant le Gouverneur de province et les membres du conseil de sécurité(…), les responsables de deux factions ont décidé d’enterrer la hache de guerre”, a expliqué Maître Maxime Kaseya Wayaliwa.

D’après toujours ce dernier, le chef de l’exécutif provincial par intérim, Afani Idrissa Mangala a salué le geste posé par ces miliciens et a en plus tendu la main à toutes les autres forces négatives de quitter la brousse pour allumer le calumet de la paix.

Il sied de signaler que bien avant la signature de cet acte d’engagement pour la paix, une de deux groupes a procédé à la libération de 7 otages civiles qu’il détenait pendant plus d’un an. Parmi ces otages libérés, figurent des activistes des droits de l’homme, et deux médecins qui étaient affectés à l’hôpital général de Lusangi.

Pour rappel, ces deux bandes rivales de la milice Maï-Maï Malaïka, opèrent en territoire de Kabambare, au Sud de la province du Maniema. Cette milice est née de suite des revendications de la communauté locale sur le non respect de son cahier de charge par la société Namoya Mining, filiale de la firme Canadienne Banro, qui exploitait de l’or de la mine de Namoya, à Salamabila.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *