Maniema : "les enseignants ne sont pas prêts à regagner l'école le 04 octobre", syndicat

C'est le Secrétaire provincial du Syndicat des enseignants du Congo (Syeco-Maniema) qui l'a dit ce mardi 28 septembre. C'était au cours d'une interview accordée à Election-net.com. Il se justifie par le que selon lui, le gouvernement n'a toujours pas réalisé les différents préalables posés par les enseignants pour débuter avec l'année scolaire 2021-2022, dont la rentrée est fixée à ce lundi 04 octobre 2021.

"Du côté des enseignants, il y a encore à boire et à manger. Parceque depuis très longtemps, le banc syndical était en négociation avec le banc gouvernemental. Au cours des échanges, les syndicalistes ont pu poser les différents problèmes des enseignants auxquels le gouvernement devait trouver des solutions. Mais malheureusement, toutes ces revendications n'ont pas encore trouvé gain de cause jusqu'à ce jour. Nous ne disons pas que le gouvernement ne fait rien, mais au moins, beaucoup reste à faire", indique Mahulumwanda Mukute, Secrétaire provincial du SYECO. Et ce, avant d'ajouter :

"C'est pour cela que les enseignants ne sont pas vraiment prêts à regagner l'école le 04 octobre. Parce qu'aucun de ces préalables n'est encore réalisé par le gouvernement. Voilà pourquoi, plus précisément ici à Kindu au Maniema, nous comptons réunir les enseignants, les écouter, parceque nous, ceux qui nous donnent la matière c'est notre base et la base ce sont les enseignants", renchérit-il.

Il annonce cependant la tenue de l'Assemblée générale des enseignants de Kindu ce vendredi 1er octobre pour l'évaluation de l'année scolaire 2020-2021. D'après toujours lui, des recommandations à formuler à l'endroit du gouvernement central et provincial seront arrêtées au terme de ces assises, pour, dit-il, "une reprise apaisée".

S'agissant de la situation des enseignants du Maniema, Muhulumwanda Mukute souligne qu'elle est la même comme partout ailleurs en République Démocratique du Congo.

"Les mêmes problèmes que connaissent les enseignants d'autres provinces sont les mêmes que connaissent les enseignants du Maniema. Donc, les problèmes similaires[Ndlr, les disparités salariales, non-paiement du deuxième et troisième pallier des accords de Bibwa…]", indique-t-il.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *