Maniema : le projet d’édit budgétaire 2021 met un accent particulier sur la réhabilitation des routes, assure le Gouverneur Musafiri

L'équipe gouvernementale du Maniema à l'assemblée provinciale/photo tiers

C’est ce lundi 22 mars que le Gouverneur de la province du Maniema, Musafiri Nkola Myoma Auguy a procédé à la présentation à l’Assemblée provinciale, du projet d’édit budgétaire exercice 2021.

Équilibré en recettes et en dépenses, ces prévisions annuelles de l’exercice en cours s’élèvent à 119 milliards de francs congolais. Elles présentent un taux de régression de 12,8% par rapport au budget de l’exercice précédent. Plus de 85% des recettes seront issues de la rétrocession du pouvoir central, a fait savoir le chef de l’exécutif provincial.

Dans son exposé, il souligné que ce projet d’édit budgétaire met sur le plan économique un accent particulier sur la réhabilitation des routes.

” (…) Sur le plan économique :

  • Promouvoir la relance des activités agricoles, notamment par l’entretien et la réouverture des routes de desserte agricole, l’appui aux opérateurs agricoles ainsi que la redynamisation des centres de recherche et de production de semences”, a-t-il déclaré, avant de poursuivre :

“Avec des fonds pré-affectés, notamment ceux issus de payage route et de la taxe conventionnelle sur les produits pétroliers, du tenant lieu provisoire de permis de conduire, ainsi que des frais de scolarité, un budget annexe, un accent particulier est mis sur la réhabilitation des routes d’intérêt provincial, et l’appui des structures chargées de la réhabilitation des routes nationales afin de désenclaver la province, et favoriser les échanges inter provinciaux”.

“Ce projet de budget compte également promouvoir les investissements en province à travers des campagnes et des missions de vulgarisation des opportunités, potentialités du Maniema”, a-t-il ajouté.

Quant au plan financier, l’autorité provinciale indiqué que “le présent projet d’édit budgétaire permettra le renforcement et l’encadrement de l’ensemble des services impliqués dans la mobilisation des recettes et l’exécution des dépenses, à travers les chaines des recettes et des dépenses”.

En ce qui concerne le plan social, il vise, “l’amélioration des conditions de vie de la population, notamment en inscrivant d’importants crédits en faveur d’acquisition des moyens de transport en commun, dans la construction, ou à la réhabilitation des infrastructures sanitaires et scolaires, l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement ainsi qu’à l’énergie électrique”, souligné.

Il a par ailleurs demandé aux élus provinciaux de recevoir ce projet d’édit budgétaire et de l’adopter pour doter la province d’un budget et poursuivre la marche vers son développement.

Cependant, les députés provinciaux ont soulevé plusieurs préoccupations auxquelles le Chef de l’exécutif provincial va répondre à la plénière de l’organe délibérant prévue ce mardi 23 mars.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu