Maniema: le gouvernement provincial satisfait de la libération de deux médecins

Siège du gouvernement provincial du Maniema© photo de tiers

Le Gouverneur intérimaire de la province du Maniema, Afani Idrissa Mangala confirme la libération ce samedi 10 juillet de deux médecins kidnappés en mai 2020 à l'hôpital général de Lusangi, en territoire de Kabambare, où ils étaient affectés, par les miliciens maï maï Malaïka, qui les ont détenu en captivité pendant plus d'un an.

Dans un entretien ce dimanche 11 juillet avec un journaliste local depuis la commune rurale de Salamabila, dans le même territoire de Kabambare, où il séjourne, il fait savoir que leur libération est intervenue grâce à son implication personnelle.

Il ne précise pas cependant quelles actions a-t-il concrètement menées pour parvenir à leur libération, évoquant des raisons sécuritaires.

"À partir de Salamabila hier, nous avons inauguré le monument de la paix. Et ce, à partir de cela, qu'il y a maintenant libération des prisonniers politiques, des otages", a-t-il laconiquement lancé.

À la question de savoir s'il y a-t-il eu paiement ou pas, d'une rançon avant leur libération, Afani Idrissa Mangala rappelle le principe selon lequel "la paix n'a pas de prix".

"Ce qui est important, c'est de trouver d'abord cette libération et ensuite, d'obtenir un climat de la paix. Comme vous le savez, la paix n'a pas de prix, à n'importe quel prix, si on est obligé d'avoir la paix, il faut le payer. Donc, quel que soit le prix, mais comme la paix vient de s'instaurer dans le secteur de Salamabila, c'est un pari gagné pour moi", a-t-il chuté.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *