Maniema : Le Gouvernement provincial réagit aux allégations de mauvaise gestion proférées par un ministre suspendu

Le gouvernement provincial du Maniema n'a pas tardé à réagir aux accusations de mégestion portées à son égard le lundi 01 novembre par le Ministre provincial des Finances en suspension Lumumba Diheke Lum's et le Président de la Dynamique débout pour le développement des Ankoutchou (DDA) Omesulbu Nestor.

Ces derniers ont dans leurs différentes sorties médiatiques faites la veille, accusés le Gouverneur intérimaire d'avoir commandé les imprimés de valeur de la régie financière provinciale, la DGRMA en lieu et place du Ministre des Finances et d'avoir payé manuellement par l'entremise du Ministre provincial du Budget, les responsables des ETD, moyennant une retenue à la source de 800.000 Francs congolais pour les communes et 200.000 francs congolais pour chaque chaque chefferie et secteur.

Réaction du gouvernement provincial

Dans une conférence de presse conjointement animée ce mardi 02 novembre par le Ministre provincial du Budget Assumani Mankunku Dady et le chargé de communication et porte-parole du Gouverneur intérimaire Maxime Kaseya, le gouvernement provincial rejette en bloc toutes ces allégations.

De la mise en écart du Ministre provincial des Finances dans la commande des imprimés de valeur

Pour le premier, le ministre des Finances en suspension s'est contredit dans sa sortie médiatique. Car selon lui, toutes les preuves attestant qu'il a été associé à toute la procédure de commande des imprimés existent.

"[ …] En date du 26 avril, il avait été notifié comme Ministre des Finances sur l'état de besoin des imprimés de valeur. Comment peut-il dire qu'il n'a pas été associé quand à ce ?", s'interroge Assumani Mankunku Dady, avant de dédouaner le Gouverneur intérimaire :

"Et quant il dit [Ndlr, Ministre provincial des Finances en suspension] que le Gouverneur intérimaire actuel ne l'a pas associé, à ce temps il n'était pas encore Gouverneur de province, il est devenu Gouverneur le 31 mai 2021, et je trouve que ça c'est une contradiction".

Quant à la compétence du Ministère des Finances en matière de la commande des imprimés de valeur, mais aussi à l'utilisation des imprimés de valeur de 2019 en 2021, Assumani Mankunku Dady renvoie son collègue suspendu à lire sur l'arrêté n° 061 du 21 avril 2020 portant fixation et attribution des Ministres provinciaux, à son article 4 au point b, le deuxième et le troisième tirés pour savoir quelles sont les attributions et les compétences du Ministère du Budget à ce sujet.

"Cet exercice se fait en commission. Ce n'est pas seul le Ministre des Finances qui le fait. Cet exercice est supervisé par le Ministre du Budget. Car, c'est lui qui est l'autorité compétente, il commande les imprimés, quand ça arrive, le déballage se fait en commission conformément au bordereau de livraison que le fournisseur envoie, la copie même du déballage, sa signature y figure, nous avons décelé les différentes irrégularités et nous avons mis hors usage ces imprimés de valeur. Et pour renchérir la question, la province n'a donné aucun franc à ces imprimés de valeur qui ont été mis hors usage", a-t-il expliqué.

Du découvert bancaire sollicité à la TMB

S'agissant du découvert bancaire de 45.000 dollars américains sollicités à la banque TMB par le Gouverneur intérimaire sans que le Ministre provincial des Finances ne soit selon le suspendu, informé, Assumani Mankunku Dady a fait savoir à la presse que le Ministre des Finances et celui du Budget ont été copié dans la lettre du Gouverneur intérimaire du 17 juillet 2021 sollicitant ledit découvert bancaire avec l'accord de l'assemblée provinciale.

De la gestion de fonds d'investissement

Pour ce qui concerne le fonds d'investissement reçus du Gouvernement provincial qui d'après le Ministre suspendu sont retirés de la banque sans sa signature, le Ministre provincial du Budget Assumani Mankunku Dady souligne "qu'aucun fonds du gouvernement ne peut sortir sans la signature du Ministre des Finances". À lui d'ajouter :

"Comment peut-il méconnaître pendant que ses signatures sont sur différents ordres de paiement, que ça soit par chèque ou par virement bancaire ? Il a signé sur tous les ordres de paiement aux différents services qui ont été choisis à faire ce travail".

Abordant l'aspect relatif aux entités territoriales décentralisées, Assumani Mankunku Dady confirme que tous leurs responsables ont touchés leur fonds en totalité, renvoyant tout celui qui veut avoir d'éclaircissement aux services de comptabilité du Gouvernorat. Et ce, avant d'appeler le Ministre provincial des Finances en suspension à l'apaisement, en révélant que celui-ci détiendrait entre ses mains 3.500 dollars américains pour les fonds des plaques d'immatriculation minéralogique qui lui ont été remis par la DGRMA.

Instrumentalisation des accusateurs ?

Pour sa part, le porte-parole du Gouverneur intérimaire qui réagi sur les aspects politiques et juridiques, a indiqué que la décision du Gouverneur intérimaire Afani Idrissa Mangala suspendant le Ministre provincial des Finances n'est pas illégale comme l'a souligné le suspendu. Parce que selon lui, le législateur n'a pas défini la limitation de l'expédition des affaires courantes pour un intérimaire. Pour Maxime Kaseya, en étant désigné Gouverneur intérimaire par un message officiel du Vice-premier Ministre, Ministre de l'Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, Afani Idrissa Mangala bénéficie de tous les attributs du pouvoir.

Il a en outre, dénoncé "une collaboration tacite dans l'art de nuire" entre l'activiste de la société civile Omesumbu Nestor et le Ministre provincial suspendu.

"Nous ne sommes pas loin de dire que tout ce qu'il a dit, il a été instrumentalisé par des politiciens qui nous connaissons très bien de noms et des figures et fils du Maniema", a chuté Maxime Kaseya sans les citer nommément.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *