Maniema : le couvre-feu prorogé de 7 jours à Kindu

Vue aérienne d'un espace aménagé de la ville de Kindu

L'annonce a été faite à la presse locale ce lundi 12 juillet par le Ministre provincial du Budget, Transport et Voies de Communication, Petites et Moyennes Entreprises, Artisanat.

Selon lui, la décision de proroger cette mesure sécuritaire a été prise à l'issue d'une évaluation du conseil provincial de sécurité. Elle est maintenue à la même heure, soit de 20h00 à 5h45 minutes(heures locales). Et ce malgré, les demandes pressantes des organisations de la société civile, réclamant le décalage de l'heure du démarrage.

"Comme on avait dit auparavant, après ces quatre jours, nous allons procéder à une évaluation, et cette évaluation venait d'être faite par le Conseil provincial de sécurité. Quant aux mesures du couvre-feu, nous réaffirmons que le couvre-feu est continu. Et cela, encore pour 7 jours, avec les mêmes prescrits comme auparavant. Donc, de 20heures jusqu'à 5 heures 45 minutes", a déclaré Assumani Mankuku Dady, sans faire aucun bilan de quatre premiers jours.

Il invite cependant la population à collaborer avec les forces de l'ordre pour permettre à ce que tous "les malfrats soient mis hors état de nuire".

S'agissant des diverses réactions qualifiant ce couvre-feu d'une mesure politique, Assumani Mankuku Dady les rejette en bloc.

"Le couvre-feu n'est pas politique. Ce sont des mesures sécuritaires qui ont été prises (…) les quelques jours pendant lesquels nous avons fait ce travail, il a porté déjà des effets, quoiqu'on ne peut pas atteindre 100%, mais on est parti d'un niveau, et nous tous nous sommes conscients de ces résultats", a-t-il indiqué, sans en préciser lesquels.

Il souligne cependant que "des instructions fermes ont été également données aux éléments de l'ordre, de faire ce travail en tout humanisme, tout en respectant les droits humains".

Il sied cependant de noter que des cas de dérapage sont signalés dans certains coins de la ville. Dans certains quartiers, les éléments de la police sont accusés de démarrer avec le couvre-feu avant l'heure prévue. Dans d'autres coins, l'on signale que des biens de valeur (téléphones, argent…) sont ravis aux personnes retrouvées en cours de route.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *