Maniema : l'Assemblée provinciale dresse un bilan positif de la session ordinaire de Mars

La session ordinaire de mars a été officiellement clôturée ce mardi 29 juin 2021 à l'Assemblée provinciale du Maniema, à l'instar d'autres organes délibérants provinciaux du pays.

Se confiant à la presse à l'issue de la plénière de clôture de celle-ci, le Rapporteur de la première institution politique de la province a dressé le bilan positif en terme de production législative, de cette session finissante, essentiellement législative. C'est en contradiction du bilan présenté la veille auprès d'election-net.com par la Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI-Maniema), qui a déploré la faible production législative, et jugé négatif le bilan de ladite session.

"Nous avons noté avec satisfaction plusieurs productions en terme d'édits pour cette session de mars. Plusieurs édits ont été adoptés, et d'autres sont entrain d'être examinés dans les commissions", a indiqué le député provincial Kamwanga Badisungu Thierry.

Et de poursuivre :

"Parmi les édits traités, il y a l'édit portant création d'un fonds de promotion d'enseignement dans les établissements publics et privés agréés dans la province du Maniema, il y a également l'édit portant reddition des comptes de crédit provisoire de la province du Maniema exercice 2019, et enfin, l'édit des finances portant budget exercice 2021. Ce sont les édits là qui ont été adoptés".

En sus, il fait savoir que plusieurs autres édits sous examens dans les différentes commissions permanentes seront traités comme des arriérés parlementaires à la prochaine session ordinaire de septembre.

"Il y a au moins six propositions d'édits qui sont sous examens dans les différentes commissions permanentes", a-t-il dit.

Il cite notamment : les propositions d'édit portant organisation des services de santé celle portant modalités d'élaboration du budget participatif, dont le député provincial Corneille Bushiri Makula en est l'auteur, la proposition d'édit portant fonds de promotion d'entretien routier (FOPAR), du député provincial Tutu Salumu Pascal, celle portant promotion et protection des droits des personnes vivant avec handicap et des personnes autochtones pygmées "Bamboté", de l'élu de la ville de Kindu, Rashidi Mumponga Édouard, la proposition d'édit portant protection des défenseurs des droits de l'homme du Rapporteur Badisungu Kamwanga Thierry, ainsi que la proposition d'édit portant statut des agents de carrière des services publics de la province du Maniema, du député provincial Théophile Buledi Docta.

Pour lui, c'est pour la première depuis le début de la législature en cours, qu'il y ait "plusieurs productions" en terme d'édits dans une session législative.

"Mon sentiment et celui du bureau sont de satisfaction d'autant plus que c'est une première fois depuis que nous avons commencé cette législature que pour une session vraiment ordinaire de mars qui est essentiellement bien législative, qu'il ait au moins plusieurs productions en terme d'édits", a-t-il renchéri, avant de féliciter les auteurs des différentes propositions d'édits, et d'exhorter d'aller au-delà de ce qu'ils ont fait durant la session de mars.

Pour rappel, la Nouvelle Dynamique de la Société Civile a jugé insuffisant le nombre d'édits adoptés par l'organe législatif du Maniema durant cette session qui s'achève.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *