Maniema : la Société Civile dénonce des tracasseries administratives à Kalima

Sur une avenue de la ville de Kindu dans la province du Maniema, juillet 2016. Photo John Bompengo

C’est Kyanga Asumani Justin, se réclamant Président de la Société Civile forces vives, antenne de Pangi, qui est monté au créneau pour dénoncer des tracasseries administratives au point de payage route de Kingombe, à Kalima, dans le territoire de Pangi.

Il pointe du doigt accusateur les services de sécurité et de l’ordre.

“La SOCIMA-Pangi dénonce la présence massive des agents de DGM, FARDC, TD, PNC, ANR, dans le point de payage route de Kingombe à Kalima où devrait exister exclusivement les agents de la DGRMA !”, a-t-il dit dans un entretien avec election-net-com.

Et de poursuivre :

“La SOCIMA-Pangi décrit la tracasserie à grande échelle par ces agents publics de l’État qui se comportent en électron libre et recommande aux autorités compétentes de restaurer l’autorité de l’État dans cette partie de la province, afin de mettre fin définitivement à l’anarchie qu’a connue la Province, il y a quelques semaines”.

D’après toujours lui, ces agents exigent à tout passant le paiement de 1000 fc.

“La tracasserie s’explique du fait que, ces agents précités, conditionnent à tout passant, le payement de 1000fc, sans quoi, le sujet conditionné ne franchirait pas la barrière de Kingombe”, a-t-il renchéri.

Il sied de signaler que les barrières payantes sont multiples sur différentes routes de la province. À chacune d’elles, les passants sont obligés de payer de l’argent. Elles sont à maintes reprises supprimées par les autorités provinciales, mais réapparaissent toujours quelque temps après leur suppression. Pas plus tard que ce mardi 13 avril, le Gouverneur de province, Musafiri Nkola Myoma Auguy, venait de supprimer les barrières payantes surplombant les routes du territoire de Kasongo où il est depuis le lundi 12 avril en mission de service.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu