Maniema/Grève des infirmiers : plus de 10 femmes enceintes mortes à l'accouchement à Samba

Bureau de la gare de la SNCC à Samba/photo droits tiers

La Nouvelle est livrée à la presse de Kindu par Kazimoto Dalas, se réclamant Président de l'antenne de la société civile forces vives dans le territoire de Kasongo, dont fait partie la zone de santé rurale de Samba.

Ce dernier dit avoir obtenu ces statistiques à l'issue d'une ronde effectuée par lui dans cette zone de santé. D'après toujours lui, ces décès sont comptabilisés dans trois aires de santé sur les douze qui composent ladite zone de santé.

"La grève du personnel soignant produit des méfaits très graves dans la zone de santé rurale de Samba. Avec la petite ronde que je viens d'effectuer dans une semaine à Bushiba et Bungogwe, le constat est amer. À Bushiba, mon groupement natal, j'ai comptabilisé plus de 8 cas des femmes enceintes qui sont mortes suite au traitement de charlatans. Je suis arrivé à Lusangai, plus de 6 femmes, toujours enceintes transportées et amenées à Likasi à 18 km dans la province de Lomami, ont trouvé encore la mort. Il y a de cela 2 jours depuis que je suis rentrée de Bongongwe, là encore, c'est catastrophique. Les prétendants croix-rouge, qui quittent Kongolo dans la province de Tanganyika se transforment en médecins. Conséquence chez les enfants, ce sont des morts suite aux circoncisions… ", a-t-il révélé.

Cette structure citoyenne demande en effet aux autorités sanitaires de la République Démocratique du Congo(RDC) de faire progresser les pourparlers avec les infirmiers pour la levée de la grève.

Il sied cependant de signaler que ces informations ne sont ni confirmées, ni infirmées par le Ministre provincial de la Santé qui promet de réunir les données avant de fixer l'opinion.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *