Maniema : flambée des prix du carburant à la pompe

Des conducteurs des taxis-motos se bousculent à la station-service SOMA PETROLEUM LIMITED LTD/photo ENET Isaac Kilikumbi

La province du Maniema fait face à la carence des carburants depuis le début de cette année 2022. À Kindu, chef-lieu de la province, plusieurs stations-service sont en rupture des stocks. À la pompe tout comme chez les vendeurs détaillants communément appelés Kadhafis, le prix du litre ne fait que galoper. Le matin de ce jeudi 06 janvier 2022, un litre d'essence se négocie à 5000 francs congolais dans les rares stations-service qui ont encore une quantité en stock, alors qu'il se vendait entre 3.200 et 3.500 FC, a constaté election-net.com. Les conducteurs des taxis-motos et autres détenteurs d'engins roulants se bousculent pour être servis, comme on peut le constater sur cette photo prise ce jeudi matin à la station-service SOMA PETROLEUM LIMITED LTD.

Des conducteurs des taxis-motos se bousculent à la station-service SOMA PETROLEUM LIMITED LTD/photo ENET Isaac Kilikumbi

D'autres stations-service sont désertes. C'est le cas de celle de la Société Nationale d'Hydrocarbures(SONAHYDROC), photo ci-dessous.

Station-service déserte de la SONAHYDROC/photo ENET Isaac Kilikumbi

Approché par la presse locale ce mercredi 05 janvier, le Président des pétroliers du Maniema et propriétaire des stations-service Nazareth Babou Wazabula Nazareth confirme la carence des carburants à partir du principal lieu d'approvisionnement qui est la ville de Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo.

"La hausse des prix du carburant est due à une carence qui a été perçue il y a longtemps. C'est dû à la carence qui est déjà en amont, c'est à Kisangani, on n'a pas des stocks, on attend l'arrivée des bateaux à Kisangani qui fait qu'aujourd'hui à Kindu, on n'a pas d'essence. Comme déjà en amont où nous nous approvisionnons il n'y a pas de stock, du coup, à Kindu nous sommes tombés aussi en rupture. C'est ce qui occasionne cette hausse des prix", a expliqué le Président des pétroliers du Maniema Babou Wazabula Nazareth.

D'après toujours lui, les pétroliers ont du mal à s'approvisionner à partir du second lieu qui est la ville de Bukavu suite à l'état de délabrement très avancé des routes entre Bukavu et Kindu. Il fait en outre savoir selon ses sources auprès du Service des Entreprises Pétrolières au Congo (SEP Congo), que le principal lieu d'approvisionnement, la ville de Kisangani sera ravitaillée en carburants à l'aide des bateaux venant de Kinshasa dans deux semaines. C'est ainsi que les pétroliers du Maniema vont eux aussi, s'approvisionner, a-t-il ajouté.

Babu Wazabula Nazareth rassure par ailleurs que des démarches sont en train d'être menées par les pétroliers en collaboration avec les autorités provinciales pour trouver tant soit peu des solutions à cette carence des carburants.

Cependant, cette situation est sans conséquences dans la ville. Dans le transport en commun par moto par exemple, le prix de la course est passée depuis ce mercredi 05 janvier, du simple au double, soit de 500 à 1.000 FC, voir plus selon la distance.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *