Maniema-EPST : les enseignants grévistes refusent "poliment" la main tendue du Gouverneur intérimaire

Des enseignants en sit-in au Bureau du SECOPE-Sud-Kivu. Photo ENET Héritier Bashige

La main tendue du Gouverneur intérimaire du Maniema Afani Idrissa Mangala aux enseignants des écoles publiques en grève depuis la reprise de l'année scolaire 2021-2022, le 04 octobre dernier les demandant de privilégier l'intérêt des apprenants et de reprendre les cours ce lundi 08 novembre 2021 n'aura pas suffit pour désamorcer ladite grève.

En effet, les enseignants grévistes réunis en assemblée générale extraordinaire ce dimanche 07 novembre à l'école primaire Kindu-ville, de Kindu chef-lieu de la province pour évaluer cet appel du chef de l'exécutif provincial à l'intérim ont "poliment" réservé une fin de non recevoir à son appel. Ils décident tout simplement de poursuivre avec la grève.

"La conclusion est que les enseignants, bien que répondant à la main tendue de l'autorité, mais ils ont posé quelques préalables. C'est-à-dire, ils étaient prêts à reprendre, mais comment sans préparation, il y a des enseignants qui réclament trois mois, deux mois, un mois, payés par CARITAS jusqu'à présent ils n'ont encore rien bénéficié. Comment vont-ils rentrer, donner les cours aux enfants des autres pendant que qu'ils sont incapables de préparer quelques choses pour leurs enfants afin de rentrer à l'école. Voilà pourquoi ils ont demandé à l'autorité provinciale un sursis d'une semaine pour qu'elle s'implique ou voit le service de CARITAS pour que les enseignants qui viennent de loin puissent rentrer, comme ça les cours peuvent rentrer lundi le 15 novembre", a déclaré dans une interview accordée à election-net.com, Mahulumwanda Mukute Secrétaire provincial du Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO-Maniema).

Et de chuter :

"Donc, la grève continue et la reprise sera effective le lundi 15 novembre selon leurs propres dires. Donc, la majorité a opté pour le lundi 15 novembre, d'ailleurs la minorité a opté pour demain, mais comme la démocratie dit que c'est la loi de la majorité qui prime, la majorité a opté pour la reprise le 15 novembre".

Ainsi, cette grève des professionnels de la craie entrent dans sa sixième semaine à partir de ce lundi 08 novembre.

Pour rappel, lors de leur assemblée générale extraordinaire du lundi 01 novembre dernier tenue toujours à l'école primaire Kindu-ville, les enseignants des écoles publiques du Maniema avaient rejetté la décision de suspendre la grève du 29 octobre dernier de l'intersyndicale de l'EPST, prise en marge des travaux de la commission paritaire Gouvernement-banc syndical de l'Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST) à Mbuela Lodje, à Kisantu au Kongo-Central. Ils avaient décidé de continuer avec la grève jusqu'à la fin des ces pourparlers.

Rappelons également que les enseignants grévistes réclament entre autres, l'amélioration de leur salaire, la paie des enseignants nouvelles unités (N.U) et non payés (N.P), la suppression des zones salariales, la réactivation des écoles et bureaux gestionnaires désactivés du fichier de paie.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *