Maniema: "Comment les hors-la-loi peuvent demander la dissolution d'une Assemblée Provinciale", ( Afani Idrissa Mangala)

La situation politique de la Province du Maniema va de rebondissement en rebondissement depuis le 15 juillet dernier. Des actions initiées pour faire partir le Gouverneur de Province d'une part, des contrections pour faire maintenir le Gouverneur de l'autre. La situation ressemble à une pièce de théâtre à multiples épisodes. Après la motion signée par 11 députés provinciaux contre le Gouverneur de Province déposée au bureau de l'organe délibérant de la province depuis le 15 juillet dernier, suivie de la pétition de la Société Civile forces vives du Maniema demandant la démission du même Gouverneur déposée au même bureau de l'Assemblée Provinciale, c'est maintenant le tour d'une pétition déposée lundi 10 août auprès du Gouverneur de Province, mais adressée au Chef de l'État, demandant la dissolution de l'Assemblée Provinciale, de faire débat dans la Province. Si l'initiative est jugée légale parceque reconnue par la constitution de la République Démocratique du Congo, c'est plutôt l'appellation de la structure initiatrice de la dite pétition "Citoyen Inconnu", qui alimente le débat à Kindu.

Bon nombre d'observateurs voient dans cette démarche, une manipulation. C'est le cas du Président Fédéral de L'UDPS-Kindu, Afani Idrissa Mangala.

Dans une interview accordée à election-net.com ce mardi 11 juillet, il souligne que les initiateurs de cette pétition méritent plutôt la prison.

<<Quand on dit "inconnu", c'est quelqu'un qui est hors la loi, c'est un groupe de gens qui sont hors-la-loi. Comment les hors-la-loi peuvent demander la dissolution d'une Assemblée Provinciale", s'interroge-t-il. Et de poursuivre : " C'est très grave, ces gens là devraient être arrêtés. Ils sont d'abord un groupe non identifié. Pourquoi seulement attendre le moment du dépôt de la motion de défiance et la pétition contre le Gouverneur pour qu'un autre groupe naisse sur terre avec une pétition pour la dissolution de l'Assemblée Provinciale. Mais ce spectacle là désolant n'honore pas la Province".

Il soupçonne cependant le Gouverneur de Province d'avoir manipulé les initiateurs de cette démarche tendant à obtenir du Chef de l'État, la dissolution de l'Assemblée Provinciale du Maniema.

"Ce qui était normal si ça dépendait de moi, c'est de respecter l'exercice démocratique, plutôt que de manipuler les gens. Le Gouverneur passe son temps à manipuler les gens, ce qui est vraiment grave. La population n'est pas contre l'Assemblée Provinciale, mais elle sera contre le bureau de l'Assemblée Provinciale, s'il n'arrivait pas à convoquer la session extraordinaire, tablant sur la matière dont il possède actuellement. La demande de la population, c'est le départ de Musafiri", a-t-il dit.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu