Mali : le président et le premier ministre relâchés

À droite le colonel Assimi Goita, président du CNSP. Ph. Tiers

Les militaires ont relâché, jeudi matin, Bah N’Daw et Moctar Ouane, après trois jours de détention. Le colonel Assimi Goïta les avait accusés d’avoir formé un nouveau gouvernement sans le consulter.

Le président et le premier ministre de transition maliens sont libres. Bah N’Daw et Moctar Ouane ont été libérés, dans la nuit de mercredi 26 à jeudi 27 mai, après leur arrestation lundi par les militaires dans ce qui s’apparente à un deuxième coup d’Etat en neuf mois.

« Le premier ministre et le président de transition ont été libérés cette nuit vers 1 h 30 [heure locale]. Nous avons respecté notre parole », a déclaré un responsable militaire sous couvert d’anonymat à à l’Agence France-Presse (AFP).

Cette libération a lieu au lendemain de l’annonce de la démission de MM. N’Daw et Ouane, qui « ont démissionné devant l’arbitre », selon Baba Cissé, conseiller spécial du colonel et vice-président Assimi Goïta, véritable homme fort du pouvoir. Un membre de la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) a confirmé sous couvert d’anonymat à la même source.

Avec AFP

1xbet Code Promo ENET2021