Mali/Gouvernement de transition : Le président et son Premier ministre séquestrés par l’armée

Bamako ville, Photo crédit. AFP

Le président et le Premier ministre de transition maliens, Bah Ndaw et Moctar Ouane, ont été emmenés de force ce lundi 24 mai par des soldats au camp militaire de Kati, près de Bamako. Cet enlèvement qui semble être une séquestration, intervient juste à quelques heures après la formation d’un nouveau gouvernement.

L’histoire semble se répéter au Mali. D’après plusieurs sources concordantes, les colonels mécontents seraient à la manoeuvre pour faire démissionner le président Bah Ndaw et son premier ministre de transition. Une situation très confuse jusqu’au moment où nous écrivons ces lignes.

“Le président et le Premier ministre sont ici à Kati pour des affaires les concernant”, a déclaré un haut responsable militaire. Un responsable du gouvernement, s’exprimant aussi sous le couvert de l’anonymat étant donné le caractère sensible de ces informations, a confirmé que les chefs de l’exécutif de transition avaient été conduits à Kati, haut lieu de l’appareil militaire malien, informe pour sa part France 24.

Du côté de Bamako, un calme s’observe malgré les bruits de bottes du côté de Kati. La capitale malienne a connu le 18 août 2020 son quatrième coup d’État depuis l’indépendance, présentait cependant un air de relative normalité lundi soir.

La RÉDACTION

1xbet Code Promo ENET2021