Maï-Ndombe: le gouverneur Paul Mputu attendu ce lundi à l’Assemblée provinciale

Le député provincial Roger Coco Pembe. Ph Enet.

C’est ce lundi,21 juin que le chef de l’exécutif provincial du Maï-Ndombe, Paul Mputu Boleilanga, sera devant les élus provinciaux du Maï-Ndombe pour répondre à la motion de défiance signée par 13 députés provinciaux de cette institution parlementaire.

Dans une interview exclusive accordée à élection-net.com ce dimanche, 20 juin à Inongo, chef-lieu de la province, le député provincial Roger Coco Pembe, auteur de cet exercice parlementaire et démocratique indique qu’il est reproché au chef de l’exécutif provincial des indices de détournement des fonds provenant des revenues forestières, lesquels biais de banque ont été destinés pour poser des actions à impacts visibles au profit de la population Maï-Ndombienne.

” Le gouverneur Paul Mputu était déféré devant la cour de cassation pour des faits de détournements des deniers publics qu’il a eu à prendre des crédits bancaires sans l’autorisation de la représentation provinciale. Cet événement s’est passé depuis 2020 mais depuis cette année, un groupe de 13 députés provinciaux sur les 21 que comprend notre assemblée provinciale a signer une motion de défiance encore une fois pour des détournements des patrimoines appartenant à la province du Maï-Ndombe. Raison pour laquelle nous avons exigé sa présence ce lundi 21 juin pour qu’il soit devant la plénière de notre organe délibérant afin qu’il justifie la destination qu’à pris ces fonds émanant des revenues forestières équivalents à près de 2 000 000$ “, a déclaré le député provincial Roger Coco Pembe, élu de la circonscription électorale de Mushie et l’initiateur principal de la motion de défiance.

Pour lui, la province du Maï-Ndombe est une entité qui ne vit que de la forêt et de l’agriculture. Partant de l’alerte lancé par le chef de l’État Congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo en l’endroit de tous les hommes politiques que ceux qui ont l’habitude de toucher les trésors de la République et surtout l’utilisation irrationnelle devront faire attention. Le gouverneur Paul Mputu Boleilanga est reproché toujours pour des faits de détournements des deniers publics. C’est pour cela nous souhaitons vivement qu’il soit encore une fois mis devant ses responsabilités pour aller rejoindre son collègue Musafiri, en prison, car, l’État des droits prôné par le président de la République est déjà en marche et est instauré pour tous les hors-la-loi, a-t-il dit.

Et d’ajouter : ” Il faut établir les faits. Ce qu’il a commis comme bévis, c’était en 2020 et aujourd’hui que nous sommes en 2021, il est tombé sur un autre fait. Il n’y a pas d’acharnement, mais c’est tout simplement qu’il continue à poser certains actes de détournement pendant qu’il est encore patron de l’exécutif provincial du Maï-Ndombe. Comme il gère, il est encore poursuiviable par rapport aux faits qui lui sont reprochés.

” Malgré qu’il soit devant la cour de Cassation, mais il peut se départager en demandant une exception tout simplement pour répondre à l’invitation de l’Assemblée provinciale. Notre province continue à connaître le pillage et ces ennemis du développement du Maï-Ndombe se cachent derrière le gouverneur Mputu Paul sous prétexte qu’ils sont couverts et ou protégés par le parti politique détenteur du pouvoir. Chose que la représentation provinciale ne tolérera pas “, a-t-il conclu.

Skull Mabala à Inongo