Maï-Ndombe : le gouverneur intérimaire au chevet des détenus à la prison d'Iyombe à Inongo

Le gouverneur a.i de la province de Maï-Ndombe

C'est en début d'après midi du ce vendredi, 07 janvier 2022 que le gouverneur intérimaire de la province du Maï-Ndombe, Me Jack's Mbombaka Bokoso accompagné des quelques membres du comité provincial et urbain de sécurité s'est rendu à la prison centrale d'Iyombe dans la ville d'Inongo pour assister les locataires de ce centre de rééducation.

Dans sa gibecière, le chef intérimaire de l'exécutif provincial du Maï-Ndombe a apporté des vivres et non-vivres notamment des sacs de manioc, des riz, des braises, des cartons des poulets, poisons, chinchards et tant d'autres y compris une enveloppe consistante d'argent remise au gardien pénitentiaire de ce centre de rééducation pour la survie des locataires de cette maison carcérale.

Pour Me Jack's Mbombaka Bokoso, gouverneur de province qu'il est, il a l'obligation d'assister les personnes en situation difficile dont celles qui sont dans la prison afin de donner du sourire à ces pensionnaires qui ont passé des moments de festivités en dehors de leurs familles.

" C'était plus important de les réconforter parce que nous les savons que si quelqu'un est en prison, il perd totalement son espoir et lorsqu'il voile une autorité venir lui, ça le réconforte. Et donc, c'était une obligation de les assister puis les offrir de quoi se soigner, de quoi manger et de quoi se vêtir, car la Bible le déclare : " j'étais en prison où dans une situation difficile, Est-ce que tu m'as visité ? ", a-t-il indiqué.

" Nous tous qui sommes dehors, commettons des infractions chacun en ce qui le concerne, mais en défaut de nous arrêter, nous sommes là comme des personnes saintes. Donc, le moindre problème peut amener quelqu'un en prison. D'où, je recommande à ceux qui sont libres de réfléchir avant de poser un acte criminel afin d'éviter de se retrouver dans un centre de rééducation. Même ceux qui sont en prison ont droits à la vie comme consacre la constitution de notre pays la République démocratique du Congo. Ils doivent croire d'obtenir la liberté et une fois sortir dans la maison carcérale qu'ils ne se comportent pas comme auparavant, mais plutôt d'éviter le cas de récidiviste, car ils pourront perdre définitivement l'espoir de la vie et ce n'est pas normal", a-t-il exhorté aux uns et aux autres.

Pour rappel, le gardien pénitentiaire de cette prison, Joseph Lilenge a au nom de tous les locataires de cette maison carcérale, loué ce geste posé par le patron intérimaire du gouvernement provincial qu'il qualifie de philanthropique tout en soulignant que le gouverneur intérimaire a rempli les deux critères : sur l'aspect biblique et universel conformément à l'article 25 de l'ordonnance 344 du 17 septembre 1965 qui stipule que le gouverneur de province ou son délégué visite la prison une fois le trimestre.

Il est à noter que plusieurs problèmes ont été posés par l'assistance et le numéro 1 de l'exécutif provincial a promis d'apporter solution dans les jours avenir.

Skull Mabala à Inongo

1 thought on “Maï-Ndombe : le gouverneur intérimaire au chevet des détenus à la prison d'Iyombe à Inongo

  1. Le gouverneur a.i de Mai-ndombe a une gouvernance innée, un homme intingre et qui a une politique unique à son genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *