Maï-Ndombe: le gouvernement central invité à disponibiliser les moyens pour une bonne couverture sanitaire du VIH Sida

Dr Moussa responsable du PNMLS à Maï-Ndombe

Le secrétariat exécutif provincial du programme national multi sectoriel de lutte contre le VIH SIDA Maï-Ndombe a clôturé le 31 décembre dernier toutes les activités menées par rapport à la lutte contre le VIH SIDA dans toute l’étendue de la province.

Dans une interview exclusive accordée ce vendredi,01 janvier 2021 à élection-net com à Inongo, le secrétaire exécutif provincial du PNMLS éprouve plusieurs difficultés pour couvrir toutes les structures sanitaires de la province du Maï-Ndombe afin que la population accède facilement aux soins de santé publique.

Le VIH SIDA est une réalité dans la province du Maï-Ndombe. A ce jour, sur les 310 aires de santé de la province du Maï-Ndombe, le paquet VIH n’est intégré qu’en 24% des structures sanitaires. Ce pour dire que la couverture elle même constitue un problème de santé publique dans l’espace Maï-Ndombe ” déclaré le Dr Moïse Moussa Kaponda.

Pour remédier à cette situation, nous savons que le cheval de bataille de son excellence Monsieur le Président de la République Démocratique du Congo Antoine Félix TSHISEKEDI Tshilombo c’est ” la couverture santé universelle “.

Notre appel au gouvernement central est de faire en sorte que l’année 2021 soit une année où l’on va commencer à accélérer la couverture en paquet VIH SIDA dans la province du Maï-Ndombe , renchérit le secrétaire exécutif provincial du PNMLS Maï-Ndombe, il exhorté le SEP du PNMLS Maï-Ndombe.

Et d’ajouter : ” Nous voulons être au rendez-vous d’ici 2030 qui dit que le VIH SIDA ne soit plus un problème de santé publique dans la province du Maï-Ndombe.

Nous lançons un vibrant appel au gouvernement central ainsi ces partenaires techniques et financiers pour accélérer la couverture en paquet VIH dans les structures de la province du Maï-Ndombe. Mais par rapport à la prise en charge dans les structures sanitaires ou le paquet VIH est intégré, toutes les personnes reçoivent les médicaments mais nous avons des sérieuses difficultés par rapport au dosage de la charge virale. Il faut d’abord prélevé les échantillons Ici pour que ces derniers aient à Kinshasa et puis attendre les résultats. Nous avons les cartouches qui ont été envoyées ici pour les paramétrer au digne Expert mais jusque-là, ces cartouches sont encore non opérationnelles par manque d’un personnel qualifié . D’où nous lançons encore un appel vibrant aux partenaires qui nous appuyent pour former les personnes au Maï-Ndombe capables d’utiliser ces matériels afin que la charge virale soit dosée dans la province du Maï-Ndombe a-t-il déclaré.

Nous voulons que 2021 soit une année où l’on va commencer à étendre la couverture sanitaire sur le VIH SIDA dans la province du Maï-Ndombe. Car notre souci est que toute la population soit couverte en paquet VIH a conclu Dr. Moïse Moussa Kaponda.

Il est à noter que pendant le mois de décembre, plusieurs activités liées à la lutte contre le VIH ont été menées conjointement entre le PNMLS et le PNLS MAÏ-NDOMBE à travers les aires de santé couvertes par le VIH SIDA.

Skull MABALA à Inongo.