Mai-Ndombe : la population appelée à protéger le Pangolin

L'image du Pangolin tenue par deux notables. Ph de Tiers

C'est au cours du lancement des journées de sensibilisation organisée ce Mercredi, 22 décembre à Inongo que le coordonnateur provincial de la synergie rurale action paysanne du Maï-Ndombe, que l'une des organisations non gouvernementales a exhorté à tous les congolais à respecter les espèces protégées notamment le pangolin.

Pour le coordonnateur provincial de la synergie rurale action paysanne du Maï-Ndombe, les autorités politico administratives sont sensées prendre des dispositions pour que la population respecte ces espèces protégées et que tout récalcitrant subisse la rigueur de la loi.

" Notre structure a une planification pour deux ans parce que nous avons envisagé la formation, la sensibilisation, l'éducation civique de masse ainsi que l'écologie pour la recherche et la surveillance des forêts et terrier, y compris l'action et développement qui est transversale sur les actes de développement sur terrain ", a indiqué Claude Keboy Iflankoy.

Et d'ajouter :

"( … ) Pour la sensibilisation dans le Maï-Ndombe, nous avons planifié les activités pour deux ans et nous avons commencé par la commune rurale de Nioki, à Mushie, Mbali, Kutu, Bokoro, Oshwe, Tolo, Semendwa ainsi que la ville et le territoire d'Inongo pour terminer à Ntandembelo et Bolobo qui regorge un bon nombre des pangolins", a-t-il précisé.

" Que l'État prend en charge certaines activités liées à la lutte contre la chasse et la vente de ces espèces protégées puis appuyer sur les activités de la sensibilisation et les sanctions à prendre et s'impliquer dans la sensibilisation dudit processus. Et que l'organe délibérant du Maï-Ndombe prenne un édit sur la protection des pangolins; que les chefs de terre protègent le grand pangolin qui, dans le Maï-Ndombe, est un totem pour toutes les tribus du coin. Et enfin, que la population Maï-Ndombienne comprenne que le monde entier protège cette espèce qui est aujourd'hui une espèce la plus trafiquée au monde comme l'Ivoire, l'Okapi, le Léopard et tant d'autres ", a-t-il recommandé.

Il sied de noter que ces assises de la lutte contre le commerce des pangolins réunissent les services publics, les chefs coutumiers et de terre ainsi que traditionnels. Ce, pour les faire montrer que le pangolin est une espèce protégée ainsi que les sanctions à infliger aux contrevenants de ces dispositions.

Skull Mabala à Inongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *