Maï-Ndombe/EPST : 189 694 manuels scolaires remis officiellement au gouvernement provincial.

Un chef d'établissement recevant les manuels scolaires

Le Ministre provincial de l'Éducation de la province du Maï-Ndombe a réceptionné officiellement ce mercredi, 07 juillet à Inongo un lot important des manuels scolaires au profit des élèves des classes de première, deuxième et troisième année primaire ainsi que leurs encadreurs.

Ces documents scolaires dont 181 686 livres sont destinés pour les apprenants des classes de première, deuxième et troisième année primaire, 5 768 guides seront à l'usage des enseignants des classes concernées et 2 240 dictionnaires traduits en français-Lingala et Lingala-Français seront utilisés que pendant les enseignements.

Pour le directeur provincial de l'enseignement primaire, secondaire et technique de la province éducationnelle Maï-Ndombe 1, l'apprentissage des langues nationales permet à l'élève de faire un passage facile de la langue nationale à la langue française.

" Les experts ont constaté que la plupart des cas, les élèves qui viennent directement de la maison qui parlent lingala en famille, en première année primaire ils viennent trouver le français ne comprennent pas le français et c'est difficile qu'ils maîtrisent les matières. Raison pour laquelle ils ont trouvé bon qu'en première, deuxième et troisième année primaire que tous soient enseignés en langues nationales et là l'apprenant comprends très bien ce qu'il peut dire et, écrit facilement en suite les autres langues pourront intervenir à partir de la quatrième année ", a dit Richard Frédéric Mpampanye Bomboko.

À en croire l'auditeur interne du projet d'amélioration de la qualité de l'éducation, ces manuels scolaires que la Banque mondiale disponibilise au Gouvernement Congolais ne sont ni à vendre moins encore à passer outre son utilisation.

" En tant que représentant du PAQUE dans la province éducationnelle Maï-Ndombe 1, nous recommandons aux directeurs d'écoles et aux enseignants d'utiliser ces manuels en bon père de famille. Ces livres ne sont pas à vendre et ne doivent pas laisser les élèves partir avec ces derniers à la maison de peur d'être déchiré, car ils sont de petits enfants ", a exhorté Norbert Baseke Mosey.

Dans son speach lors du lancement officiel, le Ministre provincial de L'EPST Maï-Ndombe a, au nom du Gouverneur intérimaire demandé aux utilisateurs d'en faire bon usage, car tout récalcitrant aux dispositions prises par l'exécutif sera contraint par la loi.

"(… ) La vision du chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui est la gratuité de l'enseignement doit se traduire par le respect des instructions et des textes. Aujourd'hui le Maï-Ndombe vit cette gratuité de l'enseignement qui s'est matérialisée avec ses apports à travers cette distribution gratuite des kits scolaires. Tout gestionnaire qui ira à l'encontre de cette volonté exprimée par le Président de la République subira la rigueur de la loi " a indiqué Chrispin Ipondo Banda.

Et d'ajouter : " Le chef de l'État qui a reçu le soutien des partenaires techniques et financiers dont la Banque mondiale afin que ces manuels soient mis à la disposition de nos enfants aimerait que ces enfants soient bien formés afin de préparer la relève. Car à travers ces apprenants, nous aurons certains dirigeants de ce pays".

Il est à noter que ces livres sont distribués par la banque mondiale via son projet d'amélioration de la qualité de l'éducation (PAQUE).

Blaise Mabala à Inongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *