Maï-Ndombe : Accusé d’avoir détourné 800.000 $, le gouverneur intérimaire promet de saisir la justice

Me Jack's Mbombaka Bokoso. Ph de tiers.

Le gouverneur déchu de la province du Maï-Ndombe est accusé d’être l’auteur de tous les coups montés pour la déstabilisation des institutions provinciales du Maï-Ndombe, l’accusation est faite par le gouverneur intérimaire de cette province ce jeudi, 08 juillet 2021 à Inongo au cours d’un point de presse organisé dans sa résidence privée.

Pour Jack’s Mbombaka Bokoso, c’est depuis le matin du 07 juillet 2021, qu’une mauvaise campagne a été lancée contre lui par les acolytes du Gouverneur déchu, lui attribuant un prétendu détournement des fonds destinés aux investissements de la province d’un montant de l’ordre pour les uns, de (800.000$), alors que pour les autres c’est 650.000$. Et cela, une journée après sa prise de fonction comme Gouverneur intérimaire de cette province.

Répondant aux questions des chevaliers de la plume, le chef de l’exécutif provincial intérimaire du Maï-Ndombe confirme dorénavant que la banque centrale n’a jamais envoyé pour le compte de la province du Maï-Ndombe les deux chiffres tel qu’évoqué par les deux détracteurs acquis à la cause de Mputu Paul Boleilanga, Gouverneur désavoué par la représentation provinciale de suite de plusieurs détournements et poursuivi par la justice.

” Je reconnaîs néanmoins qu’une somme a été envoyée par le pouvoir central à la province du Maï-Ndombe destinée à promouvoir les investissements de cette entité pour matérialiser la vision du président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et son seul souci de voir les provinces prendre l’élan du développement “, a-t-il indiqué.

( … ) Le détournement est une infraction qui se commet dans le temps et donc parler de ça dès le premier jour de sa prise de fonction frise la haine et la manipulation politique dans le seul intention de détourner la compréhension de l’opinion, précise t-il.

Et d’ajouter : ” Même si cela paraissait vrai, sortir l’argent en banque pour commencer le travail et matérialiser la vision du chef de l’Etat est un péché pour un Gouverneur légalement établi. Je promets de saisir la justice contre tous ces détracteurs et sollicite la protection du chef de l’Etat contre les ennemis de la jeunesse.

Ceci prouve à suffisance que les ennemis de la province qui jadis, déchu par les élus provinciaux pour cause des détournements ne désarment pas et cherchent à tout pris à nous salir et à nous mettre dans le même sac noir qu’eux”, renchéri t-il.

Il est à noter que cette fameuse affaire de détournement intervient 24 heures après l’arrivée du gouverneur intérimaire à Inongo le samedi, 03 juillet dernier.

Skull Mabala à Inongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *