Lubumbashi : un fils de Gabriel Kyungu attaqué par les jeunes de l'UNAFEC

Gabriel Kyungu Wa Kumwanza . Ph. Tiers

Moins de deux mois après sa mort, les choses se compliquent à l'Unafec d'Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza. Certains de ses enfants ne sont plus en odeur de sainteté avec les hauts cadres.

Ça chauffe sur l'avenue de la Digue , la tanière de l'Union Nationale des Fédéralistes du Congo (UNAFEC). La famille biologique d'Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza n'est plus la bienvenue au directoire du parti de feu Baba Kyungu.

Ce samedi, un fils d'Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza dit avoir été copieusement molesté par des jeunes de redoutable "Zoulu" qui constituent pratiquement le fer de lance de ce parti et qui étaient la garde rapprochée d'Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza de son vivant.

Bona Kyungu, puisque c'est de lui qu'il s'agit, T-shirt blanc teinté de sang se dit indigné par la scène : "Je suis très indigné, très déçu, je suis passé au directoire de notre parti que nous a légué notre défunt papa, je ne savais pas qu'il y avait un ordre ou quelque chose qui a été instruite aux jeunes disant qu'ils ne veulent plus voir un des fils kyungu Au directoire", a-t-il dit.

La tête de Lolo Kyungu recherchée

Pour ce fils du Baba, la scène est irréaliste de voir l'Unafec en vouloir à ce point aux Kyungu :

"Je suis arrivé là comme d'habitude, curieusement, je n'étais pas le bienvenu, j'ai trouvé plus de 500 jeunes présents au directoire et la plupart sont des Zoulous que je connais très bien et je sais comment les identifier. Au moment où je vous parle, à peine descendu du véhicule ils sont venu vers moi, ils ont une mission et c'est le nom de Lulu qui circule et disent que c'est Lulu qui m'envoie, on ne veut plus voir un des fils Kyungu ici, on ne veut plus de vous restez chez vous à Kipopo, ici, c'est la maison que baba nous a laissé nous le parti."

Pour lui, les jeunes sont sans doute instrumentalisés par des hauts cadres du parti.

"Ce sont les jeunes qui ont dit toutes ces choses et ils en ont reçu l'ordre par la hiérarchie du parti, les jeunes ne peuvent rien s'ils n'ont pas été instruit et reçu l'ordre de l'un des supérieurs. Jusque-là ils n'ont mentionné personne, mais ils veulent juste en finir avec tous les Kyungu."

Les divergences ont éclaté au grand jour depuis le dimanche dernier. Après un mot au directoire en présence de tout le monde, les têtes d'affiche de la famille se sont retirés pour donner un message pour le moins contraire sur le soutien au chef de l'État.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *