Lubumbashi : tout savoir sur la prétendue exhumation de la dépouille de Kyungu Wa Kumwanza

Mort ou en vie, même enterré, Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza continue de faire parler de lui à Lubumbashi et partout en République démocratique du Congo. Deux jours après son enterrement, plusieurs images virales ont scandalisé l'opinion publique sur une " supposée profanation du caveau du patriarche au mausolée".

Selon ces images qui ont fait le tour de la toile, plusieurs sources allèguent que des militants de Baba[père] du Katanga ont profané sa tombe en voulant vérifier si réellement, le cercueil renfermait la dépouille mortelle de leur leader.

Des images qui ont très rapidement choqué les esprits au regard des messages envoyés par certains " apprentis" lanceurs d'alerte de la dernière heure. Ces derniers attiraient l'attention des jeunes de l'UNAFEC parti politique d'Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza sur le changement des cercueils d'Antoine Kyungu Wa Kumwanza.

Cependant, toute cette machination s'est avérée un coup d'épée dans l'eau. Cette fausse information n'a duré que le temps d'un feu de paille. Les images véhiculées sur la toile sont celles prises lors de la mise en terre du patriarche jeudi 16 septembre 2021.

Images à l'appui, les familles biologique et politique d'Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza ont présenté les images du jour du mausolée où aucun acte de profanation n'a été perpétré.

Cependant, l'intox a dans un premier temps mis les services de sécurité en alerte jusqu'à les pousser à ériger des barrières sur la route Kasenga.

Décédé le 21 août dernier en Angola, Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza président de l'Assemblée provinciale du Haut-Katanga et soutien indéfectible du président Félix Tshisekedi dans la région du Katanga a été enterré dans un mausolée construit dans sa ferme privée de Kiyambi située à 40 km de la ville de Lubumbashi.

Plusieurs personnalités dont le chef de l'État, le premier ministre, des membres du gouvernement central et des députés nationaux ont fait le déplacement pour rendre un dernier hommage à cette figure de proue de la politique en République démocratique du Congo.

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *