Lubumbashi : Thérèse Bumi, inhumation controversée

Un cimetière de Bergame, ville du nord de l’Italie, très touchée par la première vague de l’épidémie. Photo prise le 19 mai 2020. Photo by Piero CRUCIATTI / AFP

JUSTICIA Asbl, une organisation congolaise de
promotion et de protection des droits de l’homme et du droit humanitaire se dite
vivement préoccupée par les informations faisant etat “de la ferme volonté
d’enterrer la dame Thérèse MULANGALA, représentante de l’ONG BUMI dans
la concession de cette ONG “où sont logés les enfants orphelins.

En effet, rappelle Justicia ASBL, “Madame Therese Mulanga fut la responsable de l’ONG Bumi , spécialisée dans l’encadrement des enfants en situation difficile”, rappelle Justicia ASBL ” Elle est
décédée il y a près de 3 mois. Une tombe aurait été creusée dans la concession
de cette ONG pour recevoir le corps de cette dame ce vendredi 09 Juillet 2021″, poursuit l’organisation de défense des droits de l’homme.

Justicia Asbl note que, les dispositions pertinentes en matière des droits portant
protection de l’enfant, risqueraient d’être violées, en l’occurrence, l’article 44 de la loi n° 09/001 du 10 Janvier 2009 portant protection de l’enfant, qui stipule :
« l’enfant a droit à un environnement sain et propice à son épanouissement
intégral ; il a notamment droit aux activités sportives, culturelles, manuelles et
récréatives. L’Etat garanti la jouissance de ces droits par l’aménagement, la
promotion et la protection des espaces appropriés ».

Ainsi, Justicia Asbl, tient à rappeler que cette espace est appropriée pour la protection, l’encadrement, le loisir ainsi que les mouvements sportifs, culturels, manuels et
récréatifs que l’Etat doit garantir pour la bonne jouissance des droits appartenant

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *