Lubumbashi : pourquoi l'ANR a interpellé le pasteur Daniel Ngoy Mulunda ?

Ngoy Mulunda, acteur politique congolais/ photo tiers

Le pasteur Daniel Ngoie Mulunda est placé en garde à vue au bureau de l'agence Nationale renseignement depuis la fin de la soirée de ce lundi.

Selon les premiers éléments d'informations recoupées par Election-net.com, cette interpellation serait liée au sermon de l'ancien président de la CENI en marge du 20 ème anniversaire de l'assassinat de M'zee Laurent Désiré Kabila.

Ce proche de Joseph Kabila Kabange avait organisé un culte dans son église(Nouvelle Église Méthodiste) loin de la cérémonie officielle. Dans son prêche, il avait axé une sa grande partie de la prédication sur la Katanganité. Il a lancé une mise en garde contre les non originaires qui évoluent sur le sol Katangais.

En développant sa pensée, il a, à demi-mots, soutenu la sécession du Katanga " ils vont nous pousser à couper que vous le vouliez ou pas" avait-il lancé.

Et d'ajouter

" Si vous changez, nous allons nous embrasser et vivre dans l'harmonie et dans la paix. Mais si vous ne changez pas, Jean-Baptiste a dit que la hache est déjà préparée… pour couper " disait le prélat méthodiste

Daniel Ngoy Mulunda s'est présenté comme réconciliateur et pacificateur. Il a exigé à ceux qu'il a appelé " les autres" a respecter Joseph Kabila Kabange et son épouse ainsi que la cultilure et les autochtones qui els ont accueillis pour vivre en harmonie afin qu'on ne puisse pas pousser les katangais "à couper".

Dernièrement , plusieurs voix se lèvent pour réclamer la proclamation de l'État du Katanga comme ce fut le cas avec Moïse Tshombe.

Chris Lumbu