Lubumbashi/ marche projet Tshiani: le maire de la ville souffle le chaud et le froid

Lubumbashi ville. Ph. ENET

Ghislain Lubaba Buluma a annulé la marche de soutien à la proposition de loi sur la nationalité initiée par Noël Tshiani ce mercredi 02 juin 2021.

Initiée par la Société Civile Révolutionnaire, le locataire de l'organisation a reçu la bénédiction du maire de la ville qui a recommandé aux organisateurs de veiller au respect des gestes barrières.

Sidérés par cette demarche, une autre organisation dénommée "Jeunesse du Grand Katanga" a promis un véritable affrontement à la société civile révolutionnaire sur son chemin.

"A tous ceux qui auraient l'intention de participer à cette marche, nous disons que nous les attendons de pieds ferme. Nous n'accepterons jamais ce type de provocations. A tous ceux qui veulent appuyer l'initiative scélérate de Monsieur Tshiany, nous leur demandons toutes affaires cessantes de rentrer marcher chez eux" écrit la Jeunesse du Grand Katanga.

Cette structuré estime que la marche met en mal la" coexistence pacifique entre toutes les communautés du Congo vivant au Katanga".

Tous les ingrédients d'un cocktail explosif réunis , Ghislain Lubaba Buluma maire de la ville s'est vu contraint de battre en retraite et d'annuler la marche. Il évoque des raisons sécuritaires

"sur le plan de la sécurité en général le climat n'est pas bon sur terrain. Alors il ne faudra pas aggraver la situation" a répondu le maire de la ville à un journaliste de la place.

Déjà lundi, la fondation Katangaise avait averti sur les conséquences de la loi Tshiani qui risque " de réveiller les vieux démons de division" disait Raphaël Mututa

Chris Lumbu