Lubumbashi/ marche contre Ronsard : le maire interdit, Muyambo persiste

Le Gouvernorat du Haut-Katanga à Lubumbashi. Image ENET/Chris L

Il n’y aura aucune manifestation sur toute l’étendue de la ville de Lubumbashi ni ce jeudi ni après jusqu’à la levée de l’état d’urgence sanitaire. Ainsi en a décidé le maire Ghislain Lubaba Buluma.

Dans un communiqué officiel publié ce mardi et dont une copie est parvenue à Election-net.com, le locataire de l’hôtel de ville rappelle qu’en  « rapport avec la situation sanitaire qui sévit dans notre notre pays pays en gène, liée à la pandémie de Coronavirus édictées , et tant que le Chef de l’état n’a pas encore levé les mesures barrières édictées quant à ce.


Il est recommandé à toute la population de continuer à respecter sans faille lesdites mesures de lutte contre la propagation de ce pandémie et ce pour la protection de tous » avertit le maire de la ville.

Ghislain Lubaba Buluma insiste dans son communiqué spécialement sur les rassemblements de plus de 20 personnes.

« aucune manifestation publique ni politique ( marche ou rassemblement de plus de 20 personnes) n’est autorisée sur toute l’étendue de la ville de Lubumbashi » a écrit le maire.

Cette mesure cible vraisemblablement les opposants à la désignation de Ronsard Malonda à la présidence de la Commission Électorale Nationale Indépendante qui ont prévu de manifester ce jeudi dans la ville de Lubumbashi.

La décision du maire ne passe pas pour Jean-Claude Muyambo qui continue de sensibiliser et mobiliser pour cette marche.

Mais ce mercredi , une marche pour la paix et contre le tribalisme à l’appel de du cadre de concertation de la société civile a réuni plusieurs centaines jusqu’au gouvernorat. Le maire de la ville a lui même délégué ses services à la manifestation et s’est affiché aux côtés du gouverneur de province pour recevoir le mémorandum de la société civile.

Chris L.