Lubumbashi : la population partagée entre optimisme et crainte au lendemain du confinement

Ecouter cette information

Magasins bondés, affluence inhabituelle dans les banques, marchés surpeuplés; la ville de Lubumbashi a retrouvé son ambiance ordinaire ce mercredi après deux jours de confinement. Les entreprises ont également repris normalement leurs activités.

Un engouement particulier a été observé dans les banques de la ville. La crainte d’un enlisement de la situation pousse beaucoup de lushois à faire des retraits pour renforcer la provisions alimentaire. Mais la majorité est repartie déçue car certaines banques commerciales n’ont pas décaissé plus de 500 dollars américains.

Le secteur du transport a également connu des changements. Dans certaines stations de bus, les véhicules se font rares et les habitants se sont précipités de regagner leurs domiciles. Face à l’urgence sanitaire et les mesures barrières, certains chauffeurs ont réduit le nombre de passagers de 20 à 16 pour les taxi-bus Hiace avec des prix très variantes selon les heures de pointe ou les heures creuses. Mais d’autres gardent encore le même nombre de 20 passagers très coincés à bord des véhicules. Car jusqu’à présent l’autorité urbaine n’a encore communiqué aucune directive à suivre dans le secteur du transport en commun.

A lire aussi:  Lubumbashi : La commune de Kampemba dote la PNC d'un hôpital viable

Ce premier jour poste confinement a également été très bénéfique aux boulangeries qui ont connu un engouement hors du commun. Le mardi soir. Même bonheur pour les vendeurs de la farine de maïs, le premier produit de base des ménages de lushois.

Mais la peur d’un autre confinement domine le mental de plusieurs personnes avec la situation économique qui tourne au ralenti. Les lushois font preuve de beaucoup de discipline dans leurs achats. Ils se limitent aux produits de premières nécessités dans leurs achats. Déjà vers 18 heures, le centre-ville se vidait du monde.

A lire aussi:  Lubumbashi: des manifestations éclatent pour exiger le retrait des propositions de lois Minaku et Sakata

Par contre, certains lushois assimilent la fin du confinement à la levée des mesures restrictives annoncées par le chef de l’État. Notamment la suspension des rassemblements qui a conduit à la fermeture temporaire des églises, écoles, bars et autres choses.

La population de la ville de Lubumbashi a été confinée pendant 48 heures suite à la détection de 2 cas de Covid-19 le dimanche dernier et un cas le lundi, tous passagers d’un régulier de la compagnie aérienne nationale. Après analyse à l’INRB, les deux cas se sont avérés négatifs.Et les résultats du troisième sont attendus dans les heures qui suivent.

Chris Lumbu



MENU