Lubumbashi : la délégation du VPM ministre de l'intérieur n'est pas la bienvenue

Le cadre de concertation de la société civile de la province du Lualaba se dit préoccupée par l'arrivée de la délégation du Vice-premier ministre et ministre de l'intérieur le samedi 04 avril 2020. A la tête d'une forte délégation, Gilbert Kakonde est arrivé dans la ville de Lubumbashi avec un vol spécial dans le cadre de l'enquête sur l'incursion des miliciens Bakata-Katanga dans plusieurs agglomérations de la province du Haut-Katanga et celle du Lualaba.

Les organisations signataires de cette structure estiment que la diligence de cette mission expose la province du Haut-Katanga et sa voisine du Lualaba à la propagation de Coronavirus qui se répand inexorablement dans la ville province de Kinshasa. Le déplacement de la délégation conduite par le Vice-premier ministre et ministre de l'intérieur et le ministre de la défense a quitté la capitale Kinshsasa 48 heures avant le début du confinement de la commune de la Gombe qui enregistre le nombre le plus élevé des cas du Covid-19 en République démocratique du Congo.

La société civile Lualaba, dans un communiqué que la Rédaction d'Election-net a consulté, estime que la présence d'un nombre élevé de personnes en provenance d'une zone contaminée augmente le risque de contamination dans la province du Lualaba et du Haut-Katanga. Déjà, relève la même structure, ce déplacement de la délégation venue de Kinshasa violé les mesures barrières édictées par le président de la République démocratique du Congo.

La structure citoyenne du Lualaba exige en conséquence, la mise en quarantaine de toute la délégation dans un hôtel bien protégé conformément aux mesures de l'OMS, la prise des mesures en vue de protéger la population, les services hôteliers contre tout contact avec les membres de la délégation du ministère de l'intérieur. Les organisations signataires demandent également aux gouvernements du Haut-Katanga et du Lualaba de continuer l'élan de la prévention contre la pandémie à Covid-19.

Par ailleurs la population du Haut-Katanga et du Lualaba est invité non seulement à éviter tout contact avec la délégation venue de Kinshasa mais aussi à rester vigilante face à cette délégation.

Un message qui exprime toute la controverse qui entoure cette mission qui mène les enquêtes sur la tentative d'incursion des miliciens Bakata-Katanga le samedi 28 Mars 2020. Mais sur terrain, l'équipe du Vice-premier ministre a déjà démarré son enquête sous ce climat de méfiance pour dégager les responsabilités.

Sur place à Lubumbashi, plusieurs sources rapportent aucun autre régulier de Congo Airways a atterri à l'aéroport international de la Luano avec à son bord 100 passagers venus de Kinshasa.

Chris Lumbu